MeeGo : Nokia s’en va, LG arrive

CloudMobilité

En s’éloignant du projet MeeGo, Nokia rassure les autres constructeurs de terminaux mobiles, qui commencent à s’intéresser à cette offre Linux.

Nous l’avons appris en février, Nokia compte abandonner Symbian au profit de Windows Phone 7 (ce qui ne freine pas la sortie de nouveaux terminaux sous Symbian). Cette adoption de l’OS mobile de Microsoft pourrait également s’accompagner d’un retrait du projet MeeGo, un système d’exploitation né de la réunion de Maemo (Nokia) et de Moblin (Intel).

Intel, l’autre grand promoteur de ce système d’exploitation Linux, croit toutefois toujours en cette solution. Aujourd’hui placé sous le patronage de la fondation Linux, MeeGo se veut plus indépendant et ouvert que d’autres offres Linux mobiles, comme Android (Google). Selon Reuters, le retrait de Nokia de ce projet, loin d’en signer la fin, tendrait à rassurer les autres constructeurs, qui s’engouffrent dans la brèche. C’est ainsi le cas de LG Electronics et de ZTE, qui participent maintenant à un groupe de travail MeeGo commun. LG précise toutefois qu’aucun terminal pourvu de cet OS n’est actuellement sur sa feuille de route.

Ce revirement est intéressant : MeeGo pourrait ainsi devenir le troisième système d’exploitation basé sur un noyau Linux à trouver sa place sur les terminaux mobiles, aux côtés d’Android et de LiMo.

Notez que chacun de ces OS a une histoire différente. Dans les pas d’iOS (Apple), Android a démarré sur le marché des smartphones, pour rejoindre par la suite celui des tablettes. LiMo est l’OS fétiche des feature phones, qui tente aujourd’hui de monter en gamme, vers les smartphones et les tablettes. Enfin, MeeGo est un OS qui a démarré sa carrière sur des tablettes de petite taille. Le marché des smartphones semble toutefois à sa portée, tout comme – à l’autre bout du spectre – celui des systèmes embarqués et des téléviseurs intelligents.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur