Meetic multiplie ses activités sur le Web

Cloud

Le géant français des portails de rencontre en ligne s’apprête à ouvrir un site dédié aux femmes, utilisant clairement des ressources web 2.0. Objectif : plus de revenus provenant de la pub et des activités mobiles

Meetic entend bien continuer son expansion. Lors de l’annonce de ses résultats, le portail de rencontres en ligne a révélé ses projets, rapporte La Tribune. Avec un chiffre d’affaires de 113, 8 millions d’euros, soit une croissance de 44% et un résultat opérationnel de 23,8 millions, le groupe s’apprête à prendre un tournant stratégique de taille.

Le portail de rencontres, fort du succès acquis par son site, s’apprête à lancer « VIOO », un portail uniquement destiné aux femmes. Le modèle économique devrait singulièrement trancher avec celui proposé aux utilisateurs de Meetic. Les abonnements payants devraient être délaissés au profit de futurs revenus publicitaires, attirés par l’audience que le site compte générer. A l’exemple des sites communautaires.

Marc Siméoni, p-dg de Meetic, envisage d’exploiter l’audience déjà acquise par son site pour susciter une activité identique sur sa nouvelle plate-forme. Par ailleurs, les internautes devraient fortement être mis à contribution. Vidéos et autres contenus proposés par ces derniers devraient avoir la part belle.

Si le p-dg, parle pudiquement de “diversification“, il reste néanmoins difficile d’oublier que le modèle des sites communautaires et leur montée en puissance attirent de plus en plus les annonceurs. Le groupe Meetic s’oriente donc logiquement vers cette voie. Un accord avec Facebook, évoqué par le dirigeant, ferait donc sens.

L’Internet mobile fait également partie intégrante de la stratégie adoptée par le portail de rencontre. “En 2007, sur les 113,8 millions de chiffre d’affaires du groupe, 4 millions venaient des services mobiles et 2 millions de la publicité“. “Notre objectif est que dans trois ou quatre ans, 50% de nos marges viennent de ces nouveaux métiers“, indique Marc Siméoni au quotidien économique.

Le site, fort de son assise européenne (Grande-Bretagne, Espagne, Italie, et entre autres, Allemagne) poursuit sa montée en puissance. Rappelons que Meetic a également racheté fin 2007 l’un de ses concurrents allemands, Neu.de pour 25 millions d’euros.

Meetic compte toutefois, un adversaire de taille : Match.com. Le géant américain, fort de ses 18 millions d’utilisateurs, veut chasser Meetic et s’imposer comme le site de référence en France et en Europe. Fin 2007, il était sur le point de conclure un partenariat avec Facebook.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur