Méfions-nous des virus de la St Valentin…

Sécurité

La fête des amoureux est aussi celle des hackers

Alors que DoomJuice continue à hanter les réseaux, une nouvelle menace point à l’horizon: celle des virus liés à la Saint Valentin. En effet, à chaque fête où s’échange des cartes de voeux, le risque d’une attaque virale augmente.

Les éditeurs de sécurité, certes toujours alarmistes, attirent donc l’attention sur ce risque. Clearswift souligne ainsi que les spammeurs, les auteurs de virus et les pirates profitent en effet de cette fête pour tenter de piéger les utilisateurs et les inciter à ouvrir les fichiers joints ou à cliquer sur les liens hypertextes des messages qu’ils reçoivent. Chaque année, des millions de cartes électroniques sont transmises par e-mail à l’occasion de cette fête. Cette tradition, qui voit des admirateurs secrets envoyer des messages sentimentaux, est une aubaine pour les spammeurs. Ces derniers envoient à leurs victimes un e-mail auquel est attaché un fichier présenté comme une e-carte qui, lorsqu’il est ouvert, renvoie en fait vers un site commercial ou pire encore déclenche l’exécution d’un virus. A titre d’exemple, les e-cartes “Cupid” de 2003 altéraient les fichiers Internet Explorer de l’utilisateur pour collecter des informations sur son usage du Web et les renvoyer automatiquement vers un site extérieur. Ces dernières années, les jours précédant la Saint Valentin ont également vu une explosion de spam proposant fleurs, chocolats et autres cadeaux liés à l’événement. Heureusement, la Saint Valentin tombe cette année un samedi, le risque est donc moindre pour les entreprises. Mais les règles de bon sens doivent continuer à s’appliquer: ne jamais ouvrir un mail ou un fichier joint expédié par un inconnu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur