Méga-disques: Western Digital tire son épingle du jeu

Régulations

Le spécialiste des unités de stockage poursuit sa croissance et lance un disque dur externe à la capacité monstrueuse

Le marché du stockage de données pour les entreprises est très porteur. Car les besoins augmentent de façon quasi exponentielle. Selon l’institut d’études IDC, ce marché devrait progresser chaque année de plus de 40%. Une aubaine dans un secteur de l’informatique professionnelle plutôt morose actuellement.

L’américain Western Digital (WD) profite de cette tendance, dans un marché très concurrentiel. Le groupe annonce pour le troisième trimestre clos au 28 mars, une progression de son chiffre d’affaires de 19% à 706 millions de dollars. Le bénéfice net s’établit à 54,5 millions de dollars (+184%). Avec le procédé ATA, réputé plus économique Le groupe est connu pour ses disques durs internes Raptor (allant jusqu’à 250 Go) et ses disques durs externes. Il se distingue aussi par la technologie employée. Ces unités de stockage fonctionnent en effet en mode ATA. Un mode moins coûteux que le SCSI. Selon WD, les coûts générés par le procédé ATA sont 30% moins importants que pour le SCSI. Rien que pour la connectique, la différence est surprenante. Un argument choc pour les entreprises toujours à l’affût des réductions de coûts. Un disque Combo FireWire/USB de 250 Gigas Western Digital annonce, par ailleurs, un nouveau disque dur externe baptisé Combo FireWire/USB 2.0 Special Edition. Ce modèle possède une capacité de 250 Go (7.200 tours/mn), soit la plus grande du marché pour ce type de produit. Ce petit monstre est vendu 599 euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur