Même les fournisseurs de X pour… adultes subissent la crise!

Régulations

New Frontier Media, fournisseur américain de contenu “réservé aux adultes” sur des centaines de sites Web, va supprimer la moitié de ses effectifs du pôle Internet!

Le marché américain de l’érotisme en ligne se porterait-il si mal ? New Frontier Media, l’un de ses majors, aux côtés d’Erotic Networks, enregistre pour la première fois une perte nette de 5,9 millions de dollars au dernier trimestre 2002, contre un résultat bénéficiaire de 1,3 million de dollars un an auparavant. C’est surprenant de la part d’une chaîne dont les programmes sont depuis l’origine sur le câble et adaptés à Internet.

La chute des résultats a entraîné la démission de son président, Mark Kreloff. New Frontier Media subit une importante chute de ses ventes, -67% sur ses activités Internet, et -7% sur les abonnements et pay-per-view des chaînes câblées. L’érotisme US céderait-il à la paranoïa ? Comment expliquer ces pertes? New Frontier Media ne s’est pas prononcé. Les raisons seraient peut-être à chercher du côté de l’évolution de la société américaine. En particulier de la paranoïa qui l’a envahie. La chute des activités Internet est en effet à associer à la multiplication des moyens de surveillance mis en place depuis les attentats du 11 septembre. Elle s’accompagne du durcissement puritain de certains Etats, et de l’omniprésence des médias autour du conflit irakien qui détournerait le citoyen moyen. La sous-traitance en émoi New Frontier Media, qui emploie directement 137 personnes, a déjà annoncé la suppression de la moitié des emplois de son pôle Internet. Une situation dramatique pour Boulder, la ville où sont situés les services de la société, car au-delà des licenciements, on découvre que c’est un ensemble de sous-traitants qui vont trinquer…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur