Mémoire Flash: Spansion accuse Samsung de violation de brevet

Régulations

Une nouvelle histoire de violation de brevet…

Spansion, le troisième fabricant mondial de mémoire flash, attaque le sud-coréen Samsung pour violation de brevet. Pour Spansion, son concurrent a pillé sa technologie de mémoire flash pour l’intégrer dans ses propres produits.

Concrètement, la technologie au centre de la plainte est le ‘floating gate’, procédé qui permet de stocker une mémoire non volatile sur une puce électronique.

Le plaignant souhaite ainsi voir banni du marché américain plus de 100 millions d’appareils électroniques. Baladeurs et caméras numériques, téléphones mobile et d’autres appareils embarquant de la mémoire flash sont concernés par la plainte. Spansion estime que le procédé développé par ses soins sert de base à 90% des mémoiresflash présentes sur le marché.

Spansion souhaite également recevoir une compensation financière. Selon le fabricant américain, la vente de mémoire flash représenterait plus de 30 milliards de dollars dans le chiffre d’affaires global du constructeur sud-coréen.

Samsung, premier fabricant mondial de mémoire flash, a assuré dans un communiqué qu’il interdisait “toute infraction et utilisation non autorisée” de la propriété intellectuelle d’autres sociétés. Le fabricant a également précisé, par la voix d’un porte-parole, qu’il prévoyait d’ “activement” répondre à la plainte.

Cette nouvelle plainte vient compléter la longue série de conflits du même type qui ont émaillé ces derniers mois. Google, Alcatel-Lucent, Microsoft, Nintendo et d’autres ont tous été au centre d’affaires similaires. Toutefois comme le rappelle AP, l’issue de ces procédures se jouent souvent hors des tribunaux et sans aucun bénéfice pour les consommateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur