Mémoire NAND : hausse des prix, infidélité d’Apple et Samsung en 50 nm

Régulations

La demande de mémoire NAND reste très forte, chacun affine sa stratégie, les
technologies migrent, et les prix flambent

Samsung et Hynix Semiconductor ont lancé un avertissement auprès de leurs clients, le prix des mémoires NAND va augmenter en avril?

C’est la loi du marché, la demande est forte et les stocks sont bas. Les fondeurs n’ont pas le temps de produire des quantités suffisantes pour réguler, et ils doivent faire face à un nouveau phénomène, pour faire face à la pénurie de mémoire NAND, l’industrie se voit contrainte de diversifier ses sources.

Ainsi, Apple, le plus gros consommateur de mémoires NAND avec son iPod, s’est tourné vers Toshiba, ce qui limite désormais ma disponibilité industrielle de ce dernier pour ses autres clients. Pour au moins un trimestre !

Samsung quant à lui essuie les plâtres depuis qu’il s’est engagé à basculer du 70 nanomètres aux 50 nm. Il commence d’ailleurs à livrer ses premiers composants de mémoire flash NAND en 16 Go MLC (multi-level cell). La production en grandes quantités de MLC 8 et 16 Go n’est pas attendue avant le prochain trimestre.

Le coréen se serait engagé à marche forcé, dès le mois de décembre dernier, à convertir sa capacité de production vers le DRAM. Mais cette conversion prend plusieurs mois, et il ne faut pas en attendre d’effet avant fin avril, voire mai.

La demande de mémoire NAND progressait, selon certains analystes, de 20 % à 30 %. Un tel mouvement a inévitablement un impact sur le marché. On comprend donc la logique qui a poussé Samsung à lancer leur avertissement. D’un prix moyen constaté (départ Taiwan) de respectivement 6 et 5,50 dollars US pour le 8 GO, le prix devrait grimper à 8,27 $ pour Samsung et 8,07 $ pour Hynix.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur