Mémoires DRAM : une alliance à 10 milliards d’euros

Cloud

Powership Semiconductors et Elpida Memory vont fusionner et massivement
investir pour bâtir quatre usines géantes

Samsung et Infineon peuvent trembler. Le taiwanais Powership Semiconductors et le japonais Elpidia Memory vont créer une co-entreprise géante dans le secteur des mémoires DRAM (dynamic random access memory).

Un secteur o combien stratégique et juteux puisque ces composants équipent à peu près tous les appareils électroniques et numériques actuels. Au deuxième trimestre, ce marché a progressé de 15% à 8,1 milliards de dollars. Les fonds d’investissement ne s’y sont pas trompés puisqu’ils se sont emparés de certains de ces fabricants.

Cette alliance a pour objectif de donner naissance au premier fabricant de mémoires DRAM du monde, devant Samsung, actuel numéro un et Quimonda. La co-entreprise sera contrôlée à parité entre les deux groupes.

Au deuxième trimestre, Elpida a réalisé un chiffre d’affaires de 726 millions d’euros (+93%) et Powership a généré des revenus de 594 millions d’euros au troisième trimestre.

Le groupe va investir pas moins de 10 milliards d’euros dans la construction de 4 usines, la première sera opérationnelle mi-2007. Elle produira chaque mois 30.000 tranches de silicium, une production qui passera à 240.000 ensuite. Trois autres unités de production seront également bâties jusqu’en 2011.

Grâce à l’expertise d’Elpida (issu de la fusion des puces de NEC et d’Hitachi), le groupe entend également se spécialiser dans les mémoires d’une taille inférieure à 70 nanomètres.

Selon le Gartner, le marché de la mémoire DRAM devrait progresser de 50% par an jusqu’en 2009 mais le prix des composants devrait baisser fortement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur