Mémoires flash: Samsung annonce une révolution

Régulations

Le sud coréen a créé la première puce mémoire flash de 60 nanomètres et d’une capacité de 8 gigabit!

La prochaine génération de terminaux numériques nomades vont disposer de capacités de stockage bien plus importantes qu’actuellement. Leur taille sera également être réduite. C’est la promesse de Samsung Electronics qui annonce avoir conçu la première puce mémoire flash de 60 nanomètres, d’une capacité de 8 gigabit. Une révolution selon le sud-coréen.

Cette nano-mémoire flash permettra de stocker près de 16 heures d’images en qualité DVD ou 4.000 fichiers MP3 audio sur une seule carte mémoire, précise Samsung. “Pour la première fois, nous sommes parvenus à commercialiser la future génération de la technologie des 60-nano”, annonce un communiqué qui souligne que “cette nouvelle mémoire flash va permettre le développement de nouveaux équipements portables”. La compagnie a précisé que la production de masse de sa mémoire de 8Gb NAND commencera seulement à la fin 2005, après le lancement au premier trimestre de la mémoire flash de 4 Gb. Une seconde innovation technologique pour la firme repose sur le développement de la première mémoire de 2 Gb “DDR2 SDRAM” en utilisant les technologies existantes pour la production des micro-processeurs de 80-nanomètres. Les processeurs à haute densité DDR2 (“double-data-rate”) vont permettre d’améliorer les performances des serveurs et des terminaux et donner un coup de fouet aux applications dévoreuses de mémoire comme les conférences vidéo en temps réel, les opérations médicales à distance, les communications à deux sens simultanément et les transferts d’images et de 3D, indique le communiqué. Selon les perspectives du marché établies par Gartner Dataquest, la technologie des mémoires DDR2 va passer de 11% du marché à près de 50% à la fin de 2005, ce qui fera de DDR2 le principal produit de la gamme des mémoires. Le marché des puces risque de se replier

La croissance mondiale du chiffre d’affaires issu des ventes de semi-conducteurs chutera probablement de moitié en 2005, et risque même de s’effondrer en ce qui concerne les ventes de “puces” à mémoire, a déclaré lundi Samsung Electronics en expliquant ce recul par un engorgement des marchés.

D’après Kim Il-ung, responsable du marketing à la division puces à mémoire de Samsung, la croissance mondiale de ce secteur ralentira probablement à environ 5% l’année prochaine, contre un bond estimé à 60% cette année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur