Mémoires pour mobiles: Intel s’allie à STM

Régulations

Le premier fondeur mondial multiplie les accords pour adresser au mieux ce juteux marché

Intel n’a pas l’intention de ramasser les miettes du secteur très juteux de la mobilité. Le fondeur multiplie depuis plusieurs semaines les annonces. L’objectif est clair: Intel veut la plus grosse part du gâteau des mémoires flash qui équipent désormais en masse les téléphones et les baladeurs numériques (qui tendent d’ailleurs à ne faire plus qu’un).

Après avoir annoncé le composant StrataFlash NOR en technologie “90 nanomètres”, puis un accord dans les mémoires Flash NAND avec Micron Technology, Intel dévoile aujourd’hui un partenariat avec STMicroelectronics dans les mémoires flash NOR. L’union fait la force. Les deux concurrents représentent à eux deux plus de 40% du marché des mémoires flash NOR pour mobiles. La technologie des mémoires flash NOR constitue la référence pour la majeure partie du marché des téléphones mobiles en volume. Selon la société d’études iSuppli, 92,8 % des mémoires flash embarquées utilisées dans les téléphones portables sont de type flash NOR. Les fabricants de téléphones portables devraient ainsi bénéficier de délais de développement plus courts et de coûts réduits. Ils pourront également migrer rapidement et plus économiquement vers la nouvelle génération de mémoires flash NOR des deux sociétés. “Afin de répondre à un objectif de simplification dans la conception de mémoires pour la téléphonie mobile, les deux groupes fourniront des équipements et des logiciels compatibles avec leurs mémoires, sur la base de spécificités communes”, expliquent les deux groupes. Les termes financiers des co-entreprises Intel-Micron et Intel-STMicro n’ont pas été rendus publics.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur