Mémoires: Samsung épinglé pour entente sur les prix

Cloud

Le géant sud-coréen admet sa faute et devra payer 300 millions de dollars d’amende

Aux Etats-Unis, il ne faut jouer ni avec les prix, ni avec la concurrence. Samsung vient de l’apprendre à ses dépens.

Une Cour de San Francisco vient de d’annoncer que Samsung et Samsung Semiconductor ont faussé la concurrence du marché des mémoires entre le avril 1999 et juin 2002. Il faut dire que pendant cette période, les prix des mémoires DRAM faisaient le yoyo sans raisons apparantes. Une situation qui pénalisait les fabricants d’ordinateurs comme Dell ou HP qui ont mis en place des plaintes collectives. Ces constructeurs soupçonnaient alors Samsung et ses petits concurrents de s’entendre sur les prix pour verrouiller le marché. Hynix et Infineon, épinglés, ont accepté de plaider coupables et ont respectivement dû payer une amende de 185 et 160 millions de dollars. Mais Samsung contestait jusqu’à aujourd’hui ces accusations. Le géant change désormais son fusil d’épaule. Le groupe vient d’annoncer qu’il plaidait également coupable d’ententes sur les prix. Conséquence: il devra payer une amende de 300 millions de dollars aux autorités américaines. Il s’agit de la deuxième amende la plus forte infligée à une société par les Etats-Unis. Pour Samsung, les mauvaises nouvelles s’accumulent puisque le groupe annonce ce vendredi des résultats en baisse. Au troisième trimestre, son bénéfice chute de 30% en raison d’une baisse des prix des mémoires. Samsung a dégagé un bénéfice net de 1.880 milliards de wons (1,5 milliard d’euros) au troisième trimestre, conforme au consensus des analystes de 1.890 milliards. Ce bénéfice est en baisse de 30% sur la période comparable un an plus tôt, mais il est en hausse de 11% sur les 1.690 milliards du trimestre précédent. Le chiffre d’affaires a représenté 14.540 milliards de wons contre 14.340 milliards un an auparavant. Ce résultat net tient compte des 300 millions de dollars d’amende infligés par les autorités américaines. Néanmoins, Samsung anticipe une reprise au trimestre suivant grâce à une solide demande d’écrans plats et de téléphones portables haut de gamme. Le sud-coréen prévoit que la pénurie d’écrans à cristaux liquides (LCD) persistera durant le trimestre en cours, provoquant une hausse de leur prix. Il ajoute que la demande dans ce segment des mémoires sera stimulée par les ventes de PC et une baisse des prix. Une forte demande de mémoires flash, employées dans les appareils photo numériques et les baladeurs numériques, a amélioré les perspectives de résultats de 2006, compensant la baisse des prix des mémoires DRAM. Côté téléphones mobiles, c’est la satisfaction. Le troisième fabricant mondial a vendu un record de 26,8 millions de combinés sur le trimestre juillet-septembre et anticipe un volume du même ordre durant le trimestre en cours, contre 24,4 millions au deuxième trimestre. Samsung a porté de 720 à 760 millions de combinés sa prévision de ventes mondiales de mobiles cette année, espérant lui-même battre son objectif qui est de plus de 100 millions d’unités, notamment grâce aux pays émergents.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur