Mercure, planète au noyau en fusion ?

Régulations

Les chercheurs de la Nasa s’interrogent sur la planète la plus proche du
soleil

En combinant les progrès de la technologie avec la multiplication des sources d’information, les chercheurs de la Nasa, l’agence spatiale américaine, sont arrivés à la conclusion que la planète Mercure pourrait bien être dotée d’un c?ur de métal en fusion.

C’est le vaisseau spatial Mariner 10 qui a découvert l’existence curieuse d’un champ magnétique de faible ampleur sur Mercure. Or, l’explication scientifique la plus probable pour le justifier c’est la présence de métal en fusion à l’intérieur de l’astre.

Reprenant le modèle de l’?uf, qu’il suffit de faire tourner pour constater s’il est cru (il ne tourne pas) ou cuit (il tourne), les chercheurs ont confirmé cette hypothèse en observant les mouvements de Mercure à l’aide de trois télescopes terrestres.

Ils ont ainsi pu constater des déformations longitudinales et des ruptures dans la rotation de la planète autour du soleil, avec des magnitudes doublées par rapport à celles d’une planète solide.

On en saura plus dans une année, lorsque le vaisseau de la NASA aura atteint Mercure?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur