Messagerie collaborative : Blue Mind 2.0 veut tenir tête à Exchange

CollaborationLogicielsOpen Source
Blue Mind 2.0

La solution de messagerie collaborative française Blue Mind arrive en version 2.0. Taillée pour les grands déploiements, elle renforce notamment les fonctionnalités d’infrastructure.

A l’avant-veille du salon Solutions Linux 2013, l’éditeur français Blue Mind annonce la disponibilité de la version 2.0 de sa solution de messagerie collaborative open source. Cette nouvelle version arrive environ six mois après la première.

Rappelons que, outre la messagerie, Blue Mind englobe les modules d’agendas, de contact et d’espaces collaboratifs visant à répondre aux besoins de communications des entreprises avec l’intégration possible des règles métiers. Le tout derrière une interface web réactive et une ergonomie simplifiée. L’offre s’installe sur des serveurs Linux et supporte le multiplateforme sous Android et iOS pour les usages mobiles.

140 000 utilisateurs déployés

La solution s’inscrit donc en concurrent direct des principales offres du marché telles que Microsoft Exchange, IBM Lotus Domino ou même Zimbra, autre poids lourds de la messagerie open source. Elle répond ainsi aux besoins des grandes organisations. L’éditeur annonce par exemple avoir déployé son application auprès de 140 000 utilisateurs d’un ministère hélas non cité.

Après « six mois d’intenses développements et tests », souligne l’éditeur, Blue Mind 2.0 renforce les fonctionnalités d’infrastructure pour répondre aux exigences des grosses installations à travers une haute disponibilité graphique, les sauvegardes incrémentales et historisées, et l’archivage et le stockage hiérarchique.

Gestion avancée des identités, filtres SIEVE de domaines et sur boîtes aux lettres partagées, agendas et carnets d’adresses de domaines constituent les autres nouveautés de cette version aux côtés des API Web-services avec support de SOAP et l’ajout des langues slovaques et espagnoles. L’ensemble des nouveautés est présenté sur cette page.

1 million d’euros

De grandes évolutions pour une grande ambition. « Ce nouveau palier fonctionnel s’inscrit dans notre objectif de devenir l’alternative Open Source numéro 1 à Microsoft Exchange et Lotus Domino », indique Pierre Baudracco, le CEO de la société. Qui rappelle que « l’accueil de la sortie de Blue Mind 1.0 l’année dernière a dépassé nos espérances autant au niveau de l’écosystème des partenaires que des clients ».

En six mois, Blue Mind a notamment été adopté par la Mairie de Saint Ouen, le Conseil Général du Tarn et Garonne, le Centre Hospitalier du Gers, l’ACMS, Exa Networks, l’INSA de Toulouse ou encore Weishardt (3e producteur mondial de gélatine). L’éditeur espère dépasser le million d’euros de chiffre d’affaires dès 2014 et annonce des besoins en recrutement revus à la hausse pour 2013. Avis aux intéressés qui pourront rencontrer Blue Mind les 28 et 29 mai prochain à Paris-La Défense.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur