Messagerie : EDF migre ses 160 000 boîtes de Lotus Notes à Microsoft Exchange

Cloud

EDF a confié au consortium Bull – Osiatis la construction d’un Cloud privé hébergeant ses futures applications collaboratives et de messagerie. Des solutions Microsoft qui viennent supplanter Lotus Notes.

EDF va unifier l’ensemble de ses solutions de messagerie et de collaboration sur les technologies Microsoft (Exchange, SharePoint et Lync). Le projet concerne pas moins de 160 000 postes de travail sur tout le territoire, au sein de EDF SA et de ERDF.

Plus grand Cloud privé Microsoft au monde

Remporté par le consortium Bull – Osiatis, le projet prévoit la mise en place d’un Cloud privé – hébergées dans deux datacenters de l’électricien -, la migration depuis Lotus Notes proprement dite et l’exploitation. Le tout sur une durée minimum de 5 ans, dont 18 mois de migration. Le Cloud sera bâti sur 68 serveurs Bull (modèle Bullion, en photo), hébergeant 400 machines virtuelles. Le tout est supporté par 1 Po (1 000 To) de stockage. Basé sur une facturation à l’usage, le service sera supervisé et administré conjointement  par les équipes de Bull et Osiatis (désormais dans le giron d’Econocom).

Selon les deux partenaires, il s’agit là tout bonnement du « plus important projet de Cloud privé intégrant les technologies Microsoft » dans le monde.

EDF mènera des tests sur la plate-forme à partir du 1er janvier 2014, auprès de 200 utilisateurs environ. La migration proprement dite démarrera début juillet, à raison de 650 boîtes aux lettres transférées sur le nouveau système chaque nuit.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur