Messier n’aura pas ses 20 millions

Cloud

La COB a obtenu la mise sous séquestre de l’indemnité de départ versée que Vivendi était ‘invité’ à verser à son ancien patron

Nouveau rebondissement dans l’affaire des indemnités que VU devrait verser à son ancien président, Jean-Marie Messier, avec la Commission des Opérations de Bourse (COB) qui entend jouer son rôle de ‘protection de l’épargne’.

Malgré la décision de la justice américaine de verser à Jean-Marie Messier 20,6 millions d’euros au titre des indemnités, la COB a obtenu du tribunal de Grande Instance de Paris la mise sous séquestre de la somme. La COB a précisé que la convention réglant le départ de J2M de la tête de Vivendi Universal “n’a pas suivi la procédure légale d’autorisation par le conseil d’administration“. Le séquestre sera levé lorsque l’assemblée générale de Vivendi Universal aura approuvé “le rapport spécial des commissaires aux comptes détaillant et justifiant les raisons pour lesquelles la convention n’a pas suivi la procédure légale“. Une belle victoire pour Jean-René Fourtou qui avait qualifié cette indemnité d’“indécente”. Mais une victoire provisoire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur