Les métiers IT ne sont pas les plus stressants

La tension peut monter, mais les 1 000 professionnels et dirigeants IT interrogés sont moins nombreux à se déclarer stressés en 2016 qu’ils ne l’étaient en 2014, selon un sondage nord-américain de TEKsystems, filiale du cabinet Allegis Group dédiée au recrutement IT.

Seuls 14 % des répondants considèrent leur travail actuel commme « le plus stressant » de leur carrière, alors qu’ils étaient 30 % à le penser il y a deux ans. Dans le même temps, les professionnels IT les plus expérimentés ne sont plus que 38 % en 2016 (contre 42 % en 2014) à déclarer faire le travail le « plus satisfaisant » de leur carrière. Chez les jeunes professionnels IT, en revanche, ce taux a grimpé de 9 points pour atteindre les 39 %.

Consumérisation de l’IT

La consumérisation de l’IT dans l’entreprise (BYOD) contribue au maintien d’une charge de travail « raisonnable » et explique la tendance, selon TEKsystems. Malgré tout, assurer la charge de travail (39 %) et maintenir l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle (35 %) sont considérés comme les plus gros facteurs de stress par les profils techniques les plus expérimentés. Le suivi des technologies (20 %) et les relations avec les collègues arrivent ensuite (6 %).

Pour les plus jeunes, concernant le stress, la charge de travail et le suivi des technologies (33 %, respectivement) devancent l’équilibre entre vie au travail et vie privée (26 %), et le relationnel (18 %).

TEKsystems estime que les professionnels IT s’adaptent et optent pour une approche plus « business » de leur fonction désormais. Le cabinet de recrutement informatique ne dit rien, en revanche, de l’impact du Shadow IT (l’informatique qui échappe à la DSI) sur le moral des troupes…

Lire aussi :

Big Data : les DSI ne sont plus aussi incontournables (et c’est tant mieux)

L’email au bureau : plus de stress, moins de productivité