Mettre au point des services Web mobiles : pas si simple!

Régulations

Profitant du Symbian Smartphone Show de Londres, des sociétés Internet qui
essayent de développer des services web pour les téléphones portables ont
expliqué leurs difficultés

La majorité des analystes sont d’accord, offrir aux usagers des services Internet sur mobiles est un marché très lucratif. Seulement, les entreprises qui s’occupent du développement de ces applications ont des difficultés à délivrer ces nouveaux services aux consommateurs et ont profité du grand show de Symbian à Londres pour s’en émouvoir.

Si une application a besoin d’un logiciel installé préalablement sur le téléphone, le développeur doit tenir compte de ce paramètre et façonner le logiciel pour tous les OS mobiles du marché, dont beaucoup sont propriétaires, mais aussi pour les versions de Java qui tournent sur certains terminaux. Un sacré embrouillamini.

L’écosystème est stimulant, mais, il reste difficile à exploiter. Il y a plusieurs explications à cela, d’après Tony Cripps, analyste chez Ovum :” Contrairement aux services Internet disponibles sur PC, il ne suffit pas de créer un site Web pour proposer du partage de photographies, de la VoIP ou de l’IM. Simplement parce que les téléphones disposent de moins de mémoires et d’une bande passante limitée.”

Pour Andy Tiller, responsable des Technologies de Cognima, un éditeur britannique de logiciels de navigation pour mobiles, “le plus cher dans cette opération est de tester la compatibilité du logiciel pour les différents terminaux.”

Cette société a notamment créé une application nommée Shozu qui permet d’envoyer instantanément des photos de son téléphone vers son blog via Flickr. Un point de vue partagé par Sony Ericsson et Google.

Et le développement des applications pour plusieurs plates-formes n’est pas le seul problème qui freine le travail des informaticiens. Ils doivent également travailler avec les opérateurs qui donnent les accès, distribuent les services et dans certains cas ne souhaitent pas développer ce type de services, risquant à terme de rater un important virage technologique très attendu par les conso mmateurs.

Les fabricants de terminaux et d’applications disent que l’environnement mobile est différent du Web et un réajustement de leur approche doit se faire progressivement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur