Micron cède ses mémoires ‘flash NAND’ à Intel

Cloud

L’information est passée inaperçue, pourtant la ‘joint venture’ entre Intel et Micron pour la fabrication de mémoires ‘flash’ de type ‘NAND’ s’est accompagnée de l’acquisition par Intel de la technologie de Micron

Intel et Micron ont annoncé en janvier 2006 la création d’une ‘

joint venture‘ pour la fabrication de mémoires ‘flash’ de type ‘NAND’. Détenue à 49 % par Intel et 51 % par Micron, elle reprend trois unités de fabrication de Micron aux Etats-Unis. L’accord, signé le 6 janvier, prévoit le versement immédiat au projet de 1,196 milliard de dollars par Intel et 995 millions par Micron, qui versera ultérieurement 250 millions de dollars. Puis, dans les trois ans, chacun des protagonistes versera 1,4 milliard de dollars et plus selon les besoins. Trois unités de fabrication de ‘wafers‘ (supports de fabrication des processeurs) de Micron figurent dans la ‘joint venture‘, Boise dans l’Idaho, Va et Lehi dans l’Utah. Ces usines ne fabriqueront des mémoires que pour les deux groupes et leurs clients, mais ne fabriqueront pas en sous-traitance. Un premier client s’est annoncé, l’inévitable Apple: il aurait réservé une part non négligeable de la production, avec une réservation de 250 millions de dollars versée à chacun des protagonistes. Et un transfert de technologie surprise ! Dans un document remis à la SEC (Securities and Exchange Commission, le gendarme américain des opérations de Bourse) et daté du 10 janvier, mais rendu public ces derniers jours, on apprend que la création de cette ‘joint venture‘ s’est accompagnée d’un transfert de technologie. Intel a acquis la technologie de mémoires ‘flash NAND’ de Micron, contre 270 millions de dollars. L’accord prévoit une licence perpétuelle pour Micron, lui ouvrant l’utilisation et la modification du design des mémoires Flash NAND, et donc le développement et l’accès aux futures mémoires Flash.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur