Pour gérer vos consentements :

Microservices : NextArch, levier open source de la Chine

Dans la famille « Fondation Linux », on demande OpenBytes et NextArch. L’un et l’autre sont des nouveaux venus, officialisés cette semaine.

Le premier est un projet à coloration très américaine. Son objectif : définir des standards pour favoriser l’exploitation de l’open data.
Le second réunit un casting quasi intégralement chinois (sur la liste figurent notamment Baidu et Xiaomi). Et a le statut de fondation, signe d’une certaine maturité. Il s’inscrit effectivement dans la continuité de Tars.

Derrière cette marque* qu’on retrouve aussi orthographiée tout en capitales, il y a un framework RPC made in Tencent : TAF (Total Application Framework). Le groupe chinois l’exploite depuis 2008. Il l’avait basculé en open source au printemps 2017. Sur cette base s’est développée une plate-forme destinée à faciliter la conception d’environnements de microservices. La Fondation Linux l’avait prise sous son aile à la mi-2018.

Une quarantaine d’organisations composent officiellement l’écosystème Tars. Avec NextArch, on prend les mêmes – ou presque – et on recommence, avec des travaux néanmoins plus focalisés. En l’occurrence, sur l’intercompatibilité des microservices au sein des infrastructures hétérogènes.

* À ne pas confondre avec la fondation caritative pakistanaise du même nom.

Illustration principale © ArtemisDiana – Adobe Stock

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

1 jour ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

1 jour ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

1 jour ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

1 jour ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

1 jour ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

2 jours ago