Microsoft : « Internet Explorer 9 exploite complètement l’accélération graphique »

LogicielsNavigateurs

Selon Microsoft, la force d’IE9 est d’exploiter totalement l’accélération apportée par les cartes graphiques… contrairement à d’autres navigateurs. Un argument contesté par certains.

Ted Johnson, program manager lead, web graphics, vient de se fendre d’un billet intéressant, où il montre comment le navigateur web Internet Explorer 9 (IE9) tire profit de l’accélération apportée par les GPU intégrés aux cartes graphiques.

Le futur navigateur web de la firme, dont la version bêta sera dévoilée d’ici quelques jours, utilise une recette classique : accélération des traitements de base (rendu du texte, des images, des vidéos, des SVG, des canevas…), écriture des différents éléments dans des tampons mémoire de la carte graphique, puis assemblage du tout réalisé en direct par le GPU.

La comparaison faite par Ted Johnson entre l’accélération complète d’IE9 et l’accélération partielle proposée par d’autres offres est assez mal passée. Ainsi, Mike Shaver, vice-président de l’ingénierie chez Mozilla, fait remarquer que Firefox 4 proposera lui aussi un support complet de l’accélération du rendu, et que les propos de Microsoft concernant Firefox 4 sont donc faussés.

« Nous nous attendons à ce que l’ensemble des navigateurs web Windows finisse par supporter l’accélération graphique pour toutes les phases du rendu. Il est bon de savoir que Firefox va dans cette direction », concède Ted Johnson, tentant ainsi de rattraper le coup. Traduction: peu importe que Microsoft offre ou non le meilleur navigateur web. L’essentiel reste de disposer de l’OS où les applications sont les mieux optimisées… afin de garder une tête d’avance sur la concurrence.

In fine, IE9 aura su montrer la voie, aujourd’hui suivie par la plupart des navigateurs web. C’est peut-être cela le plus important.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur