Microsoft 2006 : le monde change

Régulations

“Le monde du travail a changé”, constate Bernard Ourghanlian, directeur technologie et sécurité de Microsoft France. L’éditeur fait évoluer sa vision de l’informatique

Le constat que fait Microsoft par la voix de Bernard Ourghanlian, directeur technologie et sécurité de l’éditeur, est sans appel. ”

Le monde du travail a changé“. Il ignore les frontières, demande plus de transparence, reste connecté en permanence, subit les concentrations. Et puis, arrive sur le marché du travail la génération du Net, qui a toujours connu la présence des ordinateurs ! Pour Microsoft, “les collaborateurs sont la clé du sérieux de l’entreprise“. La vision centrique sur l’utilisateur s’affiche une nouvelle fois (lire nos articles). Elle impose de nouvelles manières de travailler. Accéder à l’information, disposer de solutions métiers, adopter un travail collaboratif, gérer des contenus de plus en plus volumineux et diversifiés. Avec un impératif de productivité : “faire plus, mieux et dans moins de temps“. Paradoxe de cette évolution trop souvent débridée, “l’e-communication a été multipliée par 5 en 2005, ce qui entraîne une surcharge. Mais dans le même temps, l’individu subit une sous alimentation informationnelle. Dans ces conditions, 70% des projets essuient un échec !“. Pour Bernard Ourghanlian, un focus s’impose que suit Microsoft : connecté, clarté et confiance. Windows Vista est à l’image de cette stratégie. Sur la base de Win FX, l’ensemble des librairies qui servent à son développement, prennent place les services de base du système d’exploitation. Puis les trois modules qui répondent au focus, Présentation, Données et Communication. Quant à l’entreprise adaptive ou agile selon les versions, le credo des dernières années de nombreux éditeurs et constructeurs, elle n’est pas oubliée. Microsoft confirme donc pour Windows Vista : la reconfiguration dynamique, l’entreprise virtuelle ou étendue, le temps réel, la pérennité des investissements. Tout ça pour capturer de la valeur. Ce qui une nouvelle fois se traduit par “faire plus, plus vite, et à moindre coût“. Pour cela, Microsoft se repose sur le concept d’une architecture qui ne repose pas sur des plates-formes. C’est l’apport d’une approche ‘schéma’, et d’une organisation en services Web. Intégrer les services en adoptant les standards – XML – et .NET. “Windows Vista disposera de l’ensemble des standards. Et aussi de l’ensemble des protocoles de haut niveau“. Et enfin réutiliser les applications existantes et pouvoir les emporter. “Nous voulons maîtriser les systèmes critiques et apporter plus de productivité aux développeurs, pour une meilleure prise de décision dans les métiers“. Virtualisation et Grid

Sur la virtualisation, Microsoft travaille à l’élaboration d’un hyperviseur, qui sera probablement disponible avec Longhorn Server, donc en 2007. Les systèmes de virtualisation permettent de déployer des environnements autonomes, mais qui peuvent se révéler mal protégés et ne peuvent être supervisés. Ce sera le rôle de l’hyperviseur, qui permettra de faire appel à des systèmes virtuels ‘bootables’. Et qui intègrera la technologie NGSCB (ex Platinium) de protection des systèmes par une isolation totale. Enfin, en matière de Grid et de clusters, Microsoft annonce la bêta de Windows Computer Clusters Edition, qui sera disponible très prochainement, et qui disposera d’un nouveau scheduler pour ordonnancer les tâches.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur