Microsoft accélère la migration des workloads sur Azure

CloudDSILogicielsVirtualisation

Microsoft vient de lancer en mode Preview l’offre Migration Accelerator pour Azure. L’idée est d’intégrer facilement des workloads physiques ou virtuels sur la plateforme Cloud de l’éditeur.

Il n’aura fallu que quelques mois à Microsoft pour optimiser un rachat réalisé au début de l’été, Inmage. Cette start-up était spécialisée dans la sauvegarde et la récupération en mode Cloud de serveurs physiques ou virtuel. A l’époque, Microsoft soulignait que cette acquisition allait l’aider à « accélérer sa stratégie de fournir des solutions de continuité sur la base d’un Cloud hybride et ce pour n’importe quel environnement informatique, que ce soit du Windows ou Linux, du physique ou du virtualisé, de l’Hyper-V, VMware ou sur un autre hyperviseur ».

Le fruit de cette intégration se nomme Migration Accelerator (MA) pour Azure et est disponible pour l’instant en version Preview limitée. Srinath Vasireddy, responsable du programme Cloud et Entreprise chez Microsoft explique dans un blog que « Migration Accelerator est conçu pour migrer de façon transparente les workloads physiques, VMware, Amazon Web Service et Hyper-V (sous Server 2008 R2 SP1, 2012 et 2012 R2) dans Azure ». Il poursuit en précisant que l’outil « automatise tous les aspects de la migration, y compris l’évaluation du workload, l’installation d’agent à distance, le paramétrage réseau et la configuration des terminaux ».

Un processus très automatisé

Migration Accelerator comprend 5 éléments (voir schéma ci-dessous), dont un agent léger nommé Service Mobility (1) « qui sera en charge de la capture en temps-réel des données et de la synchronisation des volumes sélectionnés des serveurs sources aux serveurs de destination », indique Srinath Vasireddy. L’outil comprend aussi un serveur de process physique ou virtuel (2) qui gère la communication entre l’agent Service Mobility et Azure. Ce serveur sera en charge du cache, de la compression, du chiffrement et de la gestion de la bande passante. Un portail web (5) permet d’administrer l’ensemble du processus de migration des cibles maîtres (3) et des serveurs de configuration (4).

Microsoft Migration Accelerator schema

 

Avec cet outil, Microsoft cherche à attirer de plus en plus de charges de travail sur sa plateforme Cloud Azure. Néanmoins beaucoup d’entreprises ont déjà consolidé leurs workloads sur la plateforme de virtualisation VMware. Mais le Cloud rabat les cartes et toutes les options sont bonnes à jouer pour récupérer des clients sur sa plateforme. Au mois de juin dernier, AWS avait lancé un plug-in AWS Management Portal pour VCenter pour parasiter l’offre de Cloud hybride poussé par VMware. Une annonce qui avait provoqué l’ire du spécialiste de la virtualisation. Il faudra voir avec le temps l’impact de Migration Accelerator sur cette redistribution des cartes.

crédit Photo @everything possible-Shutterstock

A lire aussi :

Nouvelle panne majeure pour le Cloud Microsoft Azure

Cloud : un assistant pour connecter Active Directory à Azure


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur