Microsoft achète Virtual PC. A quand les partitions multi OS ?

Régulations

Microsoft a racheté à Connectix le légendaire Virtual PC et un projet en cours de serveur d’applications virtuelles

Connectix s’est rendu célèbre avec Virtual PC, une application pour micros Apple destinée à émuler Windows sous un Mac OS. Les fanas du Mac se souviendront d’ailleurs longtemps de leur surprise, il y a 14 ans, en découvrant des applications PC tournant sur du Macintosh. Virtual PC avait d’ailleurs fait sourire la communauté Apple, qui considérait avec justesse pour l’époque que leur plateforme et leurs applications étaient supérieures à celles du monde PC.

Microsoft vient donc d’acquérir trois produits de Connectix, Virtual PC for Windows, Virtual PC for Mac et Virtual Server. Avec l’évolution des applications XP, et l’intégration d’XML, il devient de plus en plus difficile d’assurer la compatibilité verticale de Windows avec des applications développées pour des versions 3x, 95 ou 98, voire Windows NT. Virtual PC for Windows représente donc une solution pour émuler d’anciennes versions d’OS Windows sur des machines récentes, et donc d’offrir la possibilité d’y faire tourner des applications anciennes. Mais l’intérêt de Microsoft pour les développements de Connectix n’est pas uniquement pour Virtual PC. En effet, le concepteur de Dos et de Windows s’intéresse de très prêt à une application en cours de développement : un serveur d’applications virtuelles nommé Virtual Server, encore en version bêta. Virtual Server s’inscrit en concurrence avec Virtualization software de VMware. Virtual Server permet de diviser un serveur en plusieurs partitions indépendantes. Mais au lieu de s’orienter vers le choix technologique des concepteurs de processeurs et plateformes PC, qui répartissent les charges sur plusieurs machines afin d’exécuter de multiples systèmes d’exploitation, Connectix a choisi de partitionner une machine unique. Microsoft va-t-il abandonner son credo “un serveur, un système d’exploitation” ? La technologie Virtual Server pourrait être intégrée dans Windows avant la fin de l’année. Et le premier objectif de Microsoft pourrait être de faire enfin migrer l’important parc Windows NT sous XP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur