Microsoft acquiert Aorato pour renforcer la sécurité d’Active Directory

AuthentificationCloudFirewallSécurité

Microsoft s’empare de la start-up Aorato, spécialisée dans la gestion des accès et des identités, pour prévenir des attaques avancées.

Microsoft a annoncé sur son blog corporate le rachat de la start-up Aorato. Cette dernière a été créée en 2011 par des anciens responsables de l’unité technologique de l’armée israélienne. Elle a bénéficié d’une levée de fonds de 10 millions de dollars de la part des fonds Accel Partners et Innovation Endeavors pour un capital total de 11 millions de dollars. Aucun renseignement financier n’a été donné sur cette acquisition, mais des sources proches du dossier ont évoqué au Wall Street Journal la somme de 200 millions de dollars. Il s’agit d’une confirmation de l’intérêt par la firme de Redmond pour la start-up. La presse évoquée des discussions avancées en juillet dernier.

Jusqu’à ce jour, elle proposait un service baptisé Directory Services Application Firewall (DAF) pour protéger les entreprises contre les menaces avancées. Cette solution sera intégrée aux offres de Microsoft, ce qui ne devrait pas poser de problèmes, car le pare-feu est déjà conçu pour Active Directory.

Une intégration dans Azure Active Directory attendue

DAF met à disposition des administrateurs un tableau de bord, nommé Organizational Security Graph, qui présente une vue mise à jour en temps réel des accès via Active Directory par les salariés et les machines dans l’entreprise. Un moyen pour les sociétés de gérer les identités et les accès des collaborateurs aux applications et systèmes critiques. Pour se faire, la jeune pousse israélienne s’appuie sur le machine learning pour détecte les activités suspectes sur le réseau de l’entreprise.

Microsoft a indiqué dans son blog que la technologie développée par Aorato « viendra compléter les capacités similaires déjà présente dans Azure Active Directory, la solution de gestion des accès et des identités dans le Cloud ». Elle devrait trouver sa place dans la stratégie Cloud First prônée par Satya Nadella et s’adapter à l’orientation vers le Cloud hybride pris par les entreprises.

A lire aussi :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur