Microsoft acquiert Nuance : pourquoi ce scénario fait sens

Cloud

Dans la continuité de leur partenariat sur le secteur de la santé, Microsoft et Nuance fusionnent. Le premier s’offre le second pour près de 20 milliards de dollars.

Update 13 avril 2021 : Microsoft a fait l’acquisition de Nuance pour 19,7 milliards de dollars en cash.

——————————————————————–

Microsoft et Nuance feront-ils bientôt plus qu’un ? Le premier chercherait à acquérir le second. Les discussions en seraient à une phase « avancée ». Il est question d’un deal à 16 milliards de dollars.

Les deux entreprises se connaissent bien. Elles entretiennent notamment un partenariat dans le domaine de la santé. Son emblème : l’offre DAX (Dragon Ambient eXperience), que Nuance à lancée voilà un an. Hébergée sur Azure, elle s’intègre à Teams pour la télémédecine. Le principe : capturer les éléments importants des discussions entre praticiens et patients, les contextualiser, puis les consigner dans les dossiers médicaux.

DAX étend le socle que Nuance commercialise sous la marque Dragon One Medical. Celui-ci reste son principal porteur de revenus. Sur le dernier exercice fiscal (achevé le 30 septembre 2020), il a dégagé environ un tiers du revenu global non-GAAP : 534 millions de dollars sur 1,479 milliard. La verticale santé dans son ensemble a engendré 915 millions de dollars de C. A. Et environ un tiers de la marge brute de Nuance (299 millions sur 895).

résultats 2020 Nuance

Azure, le cloud de Nuance

Pour la première fois, l’éditeur a donné des indicateurs sur son business cloud pour le secteur de la santé. Les revenus 2020 se sont élevés à 352 millions de dollars (+37 % d’une année sur l’autre).

Du côté de Microsoft, le produit phare s’appelle Cloud for Healthcare. En phase commerciale depuis six mois, il repose sur quatre piliers : relation patient-praticien, organisation des équipes médicales, gestion des données de santé et sécurité/conformité.

Difficile de déterminer ce que cette verticale rapporte à la firme de Redmond. D’autant plus qu’elle communique ses résultats financiers sous un tout autre angle. En l’occurrence, trois segments d’activité qui gravitent respectivement autour d’Office, d’Azure et de Windows.

Dès l’été 2018, on parlait d’un business santé à « plusieurs milliards de dollars ». L’effectif comptait alors un peu plus d’un millier de collaborateurs, pour 168 000 clients revendiqués.

Photo d’illustration © WavebreakMediaMicro – Adobe Stock

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT