Microsoft ajoute Google Talk à Outlook.com

Poste de travail
Outlook.com logo © Microsoft

En intégrant GTalk à Outlook.com, Microsoft fait preuve d’ouverture… et espère attirer une partie des utilisateurs de Google sur ses solutions.

Microsoft vient d’enrichir son webmail Outlook.com… du client de messagerie instantané Google Talk. Une initiative qui s’inscrit dans la volonté de l’éditeur de Redmond d’essayer de séduire les utilisateurs des solutions de son concurrent.

Fort de ces 400 millions d’utilisateurs du portail de messagerie (depuis l’intégration de Hotmail), la manœuvre peut porter ses fruits grâce aux contacts récupérés lors de la première connexion aux serveurs de Google qui s’affichent dans la barre latérale droite, aux côtés des amis Facebook et de l’annuaire de Skype.

Interopérabilité

L’ajout de GTalk dans Outlook.com passe par l’intégration des protocoles standards XMPP, indique ITespresso.fr. L’extensibilité de GTalk, qui permet de communiquer avec tout utilisateur du réseau Jabber fédéré, a facilité la tâche.

Google a effectivement érigé l’interopérabilité comme l’un des piliers de sa solution de chat. Celle-ci peut d’ailleurs être embarquée directement dans une page Web en utilisant un code JavaScript ad hoc. Une souplesse que Microsoft a d’ailleurs exploitée pour intégrer GTalk au sein du client de messagerie de Windows 8.

Bataille de webmail

Au-delà du webmail, la compatibilité s’étend à l’application SkyDrive (stockage en ligne) et à l’agenda évitant ainsi d’ouvrir plusieurs onglets ou de passer par un client dédié.

Dans ces conditions, la bataille des webmail est partie pour s’intensifier. Particulièrement entre les offres de Microsoft et de Google devenu fin 2012, selon Comscore, le numéro un des clients légers de messagerie électronique. Quel espace va-t-il rester à Yahoo Mail dans ce contexte ?

La dimension mobile

Dans cette foire d’empoigne, la dimension mobile joue un rôle déterminant. Google a d’ailleurs récemment révisé son approche, en dotant ses applications iOS (iPhone, iPad) de fonctionnalités longtemps uniquement disponibles sur Android.

Dans cet esprit, Microsoft avait, en début de mois, publié Switch to Windows Phone sur le Google Play, une application permettant aux utilisateurs de vérifier les applications installées sur son terminal également disponible dans l’environnement Windows Phone.


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – 10 questions sur Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur