Pour gérer vos consentements :
Categories: Composants

Face à Microsoft, Automation Anywhere active le levier Google Cloud

Microsoft, désormais trop menaçant pour Automation Anywhere ? À la mi-2019, les deux entreprises avaient annoncé un partenariat qui allait notamment voir, quelques semaines plus tard, le cloud du premier accueillir les produits du second.

Microsoft était officiellement devenu le « fournisseur cloud préféré » d’Automation Anywhere. On nous promettait alors, entre autres, de fructueuses combinaisons entre l’IA de l’un et la RPA de l’autre. En particulier à travers la plate-forme Power.

Cette dernière a aujourd’hui un tout autre poids sur le marché de l’automatisation. Absent, en 2019, du premier Magic Quadrant que Gartner avait consacré au sujet, Microsoft avait fait son apparition l’année suivante dans la catégorie des « visionnaires ». Il ne lui manquait pas grand-chose pour figurer parmi les « leaders »… aux côtés d’Automation Anywhere.

Moins d’ombre chez Google Cloud ?

L’un des prochains marqueurs forts du développement de l’axe RPA sur la plate-forme Power devrait être l’intégration du client de bureau Power Automate Desktop sur Windows 10. C’est une question de semaines.

En attendant, Automation Anywhere a changé son fusil d’épaule. Place à une « alliance stratégique pluriannuelle » avec Google Cloud. Ce dernier devient, si on s’en tient aux termes exacts, son « fournisseur cloud principal ».

Le partenariat se traduira par l’arrivée d’Automation 360 – nouveau nom d’Automation Anywhere Enterprise A2019 – sur la marketplace de Google Cloud en mai. Le reste des engagements est dans la même veine que ceux pris avec Microsoft. Il s’agira par exemple de mutualiser le développement de solutions alliant IA et RPA « pour des cas d’usage sectoriels ».

Quant aux produits Google qui feront l’objet de jonctions avec les technologies d’Automation Anywhere, on nous en mentionne trois : Apigee (gestion d’API), Appsheet (développement low/no-code) et AI Platform (data science/machine learning).

Les principales passerelles jusqu’alors mises en avant portaient sur les bots dans Google Sheets et sur l’API Vision de Google Cloud, pour la classification de documents et l’extraction de données.

Recent Posts

Data et analytique : pour quel retour sur investissement ?

La croissance des revenus d'organisations dont les projets data "dépassent les attentes" est supérieure de…

16 heures ago

Mobile et systèmes industriels : les chantiers du framework ATT@CK

Passé en v11, le framework MITRE ATT@CK renforce sa matrice Mobile. Il en sera de…

17 heures ago

Cybersécurité : Thales s’offre S21sec et Excellium pour 120 M€

L'acquisition vient renforcer l’offre de Thales dans le conseil, l'intégration et les services managés de…

21 heures ago

Transition numérique : une solide croissance à deux chiffres

Les investissements mondiaux dans les technologies et services de transformation numérique progresseraient de plus de…

2 jours ago

Classement Forbes : 20 milliardaires de la Tech

De Jeff Bezos (Amazon) à David Duffield (Workday), voici la liste Forbes des 20 personnalités…

2 jours ago

Dix pistes d’action pour sécuriser l’open source

Comment améliorer la sécurité de l'open source ? Éléments de réponse avec le plan d'action…

2 jours ago