Microsoft bloque l’embauche d’un de ses anciens cadres par Salesforce.com

Sécurité

Microsoft accuse un ancien cadre d’avoir dérobé des informations stratégiques et bloque son embauche chez Salesforce.com

Nouvelle affaire d’espionnage industriel en vue? Un ancien salarié de Microsoft aurait quitté l’entreprise les poches pleines… de données. La firme de Redmond accuse en effet Matt Miszewski, ancien responsable des contrats grands comptes et administrations de l’éditeur, d’avoir quitté Microsoft fin 2010 en emportant avec quelques 600 Mo de données, rapporte ITespresso.fr.

Problème : l’ex-cadre de Microsoft a quitté la firme de Redmond pour être embauché par Salesforce.com, le spécialiste des solutions CRM à la demande. Selon Microsoft, Matt Miszewski aurait sciemment dérobé 25.000 pages d’informations confidentielles contenues dans quelques 900 dossiers enregistrés sur l’ordinateur de ce responsable.

L’éditeur américain note que ces données confidentielles volées concernent des informations stratégiques élaborées par Microsoft au sujet de ventes et de contrats aux grands comptes ainsi que des informations liés aux offres en mode cloud concoctées par la firme de Redmond.

Microsoft n’a évidemment qu’une seule crainte : que Matt Miszewski ne dévoile ces données confidentielles à son nouvel employeur Salesforce.com. Pour éviter ces révélations, la justice américaine a octroyé à Microsoft une injonction temporaire, bloquant ainsi l’embauche de l’ancien responsable de l’éditeur chez Salesforce.com, en raison d’une « violation des clauses de confidentialité et de non-concurrence », inscrites dans son contrat.

Voilà qui vient jeter un peu plus d’huile sur le feu entretenu par les deux entreprises autour d’un marché, le CRM, également investi par Oracle. En juin 2009, Salesforce.com a en effet attaqué Microsoft en justice pour viol de brevet. Une attaque qui répondait à celle de Redmond qui, un mois plus tôt, portait plainte contre son concurrent l’accusant également de viol de propriété intellectuelle. Si elle est fondée, l’affaire Matt Miszewski pourrait s’avérer gênante pour le numéro un du CRM en ligne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur