Pour gérer vos consentements :
Categories: DéveloppeursProjets

Microsoft Build 2022 : les 5 annonces à retenir

Comme chaque année, la conférence Build permet à de Microsoft de présenter  à sa communauté de développeurs ses nouveaux outils, projets et mises à jour.

Et les innovations ne manquent pas cette année, avec des nouveautés touchant aux produits et solutions Windows, Azure, Power Platform ou encore Microsoft 365.

Microsoft rend Teams plus fun et facile à coder

Microsoft Teams a eu droit à son lot de nouveautés, et l’une d’entre elles pourrait particulièrement retenir votre attention. La plateforme collaborative, qui compte plus de 270 millions d’utilisateurs actifs mensuels et a su séduire le grand public, accueille notamment Live Share.

Ce nouvel outil permettra aux participants d’une réunion Teams d’interagir (en annotant, modifiant, zoomant sur un contenu etc.) avec quelque 1 400 applications partagées, dépassant ainsi le partage d’écran passif pour rendre les réunions plus immersives, engageantes et participatives.

Les développeurs ne sont pas en reste puisqu’ils pourront utiliser de nouvelles extensions de prévisualisation du SDK Teams, afin d’étendre les applications Teams existantes et de créer de nouvelles expériences de partage en direct dans les réunions.

Live Share reposera sur la puissance de la collection de bibliothèques JavaScript open source Fluid Framework, qui soutient les capacités de collaboration en temps réel de Live Share.

Une seconde fonctionnalité découle directement de l’interopérabilité des services Microsoft Azure avec Teams : le générateur d’applications types d’Azure Communication Sevices. Il permet aux devs de créer, de personnaliser puis de déployer une application type pour un rendez-vous virtuel, en seulement quelques minutes et sans codage nécessaire.

Aider les utilisateurs à devenir des « Citizen Developers »

Microsoft a profité de la conférence Microsoft Build pour rendre le low-code « plus rapide, plus facile à utiliser et plus innovant » pour tous les développeurs.

Cette évolution est symbolisée par la suite d’applications Power Platform, qui permet de développer et d’analyser des données, de créer des agents virtuels ou encore de créer des solutions ou automatiser des processus.

Power Pages, l’outil de développement et d’hébergement low-code, fait partie des nouveautés apportées à la gamme applicative Power Plaform, en ce qu’il aide à créer, configurer et publier des sites web professionnels avec très peu code, une démarche qui tend à faire des utilisateurs des « Citizen Developers », comme le veut l’expression.

Du côté de Windows 11, Microsoft a annoncé une nouvelle fonctionnalité qui permettra de restaurer des applications du Microsoft Store sur l’OS lorsque l’utilisateur change de PC. Les utilisateurs ne seront donc plus obligés de réinstaller manuellement chaque application de son précédent ordinateur.

Enfin, le service de cloud Azure bénéficie aussi d’annonces inédites, symbolisées par le lancement de Microsoft Dev Box, qui proposera des stations de travail directement hébergées dans le cloud, qui ne présentent que des avantages, que ce soit dans le code, l’installation et la configuration.

Alexandre Boero

Recent Posts

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

1 heure ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

6 heures ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

23 heures ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

23 heures ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

1 jour ago

Le W3C dit non à Google et Mozilla sur l’identité décentralisée

La spécification DID (Decentralized Identifiers) passera au stade de recommandation W3C début août, en dépit…

1 jour ago