Pour gérer vos consentements :
Categories: Composants

Microsoft capitalise sur le deep learning avec l’acquisition de Lobe

A l’instar de nombreuses firmes IT, Microsoft entrevoit l’IA (intelligence artificielle) comme un nouveau levier de croissance.

C’est dans cette logique que le groupe dirigé par Satya Nadella a mis la main sur Lobe, du nom d’une start-up spécialisée dans le deep learning (« apprentissage approfondi » en français). De quoi s’agit-il ? L’apprentissage en profondeur est un sous-ensemble de l’apprentissage automatique qui concerne les algorithmes inspirés par le cerveau humain et ses neurones.

L’accès au deep learning sans coder

La spécificité de Lobe est de proposer une plate-forme destinée à la création de modèles d’apprentissage approfondi grâce à une interface visuelle qui ne nécessite aucun code.

A cet effet, disponible en version bêta, le service fournit une interface en ligne basée sur des glisser-déposer. Baidu propose aussi l’ interface similaire baptisée EZDL et ne nécessitant pas de coder.

Basé à San Francisco, Lobe a été fondé en 2015 par Mike Matas, Adam Menges et Markus Beissinger. Bien qu’elle entre de le giron de Microsoft, Lobe va continuer à fonctionner en tant que service autonome.

Démocratiser l’accès à l’IA

Dernière acquisition de Microsoft dans le secteur de l’IA, ce n’est toutefois pas la première.

Microsoft a ainsi mis la mains sur la startup Semantic Machines spécialisée dans le traitement du langage naturel en mai dernier. En juillet, elle jetait son dévolue sur la startup Bonsai spécialisée dans l’apprentissage automatique (machine learning) et l’apprentissage par renforcement.

Ces acquisitions doivent permettre à la firme de Redmond de se renforcer dans le secteur de l’IA et de permettre de démocratiser son accès, comme l’explique la société dans un billet de blog : « À bien des égards, nous commençons seulement à exploiter tout le potentiel que l’IA peut offrir. Cela est dû en grande partie au fait que le développement de l’IA et la création de modèles d’apprentissage en profondeur sont des processus lents et complexes, même pour les scientifiques et les développeurs de données expérimentés. À ce jour, beaucoup de personnes ont été désavantagées pour ce qui est d’accéder à l’IA, et nous nous engageons à changer cela. »

On notera que Microsoft propose déjà Azure Cognitive Services, qui permet de reconnaître les images, la parole et le langage.

Parallèlement, la plateforme Azure ML Studio (ML pour Machine Learning) de Microsoft est assez similaire à celle de Lobe avec également une interface en mode glisser-déposer qui permet de créer des modèles d’apprentissage automatique.

(Crédit photo : @Microsoft)

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago