Microsoft confronté à l’économie … et à Linux

Cloud

‘Nous sommes confrontés à de sérieuses difficultés à court et moyen terme’ déclare Steve Ballmer dans un mémo interne destiné aux salariés de Microsoft. En cause, le marché et? Linux, bien sûr !

Microsoft doit affronter le ralentissement des dépenses technologiques des entreprises, comme la plupart des sociétés d’informatique. Il n’est donc pas surprenant d’apprendre que la firme de Redmond rencontre des difficultés à court et moyen terme, comme l’a indiqué son directeur général, Steve Ballmer, dans un mémo interne.

Sur ce même mémo, Steve Ballmer confirme que Microsoft est aujourd’hui confronté à la concurrence de Linux, qu’il juge sérieuse. Par ailleurs, il met directement en cause IBM, en déclarant que “l’adoption de Linux par IBM a ajouté de la crédibilité (à Linux)”. Linux, l’ennemi déclaré Steve Ballmer reconnaît donc officiellement (le mémo a été transmis à l’agence ‘Reuters’) que Linux et les solutions Open Source retiennent l’attention des entreprises, en particulier par leur gratuité. Un argument de choc en période de recherche de réduction des coûts. La prise de marché de Linux est surtout sensible sur les serveurs, un domaine où le système libre a progressé de plus de 35% en 2002, face à ses concurrents Unix, en perte de vitesse, et Windows Server, qui progresse, mais moins rapidement que son concurrent. Une position de challenger pour Linux, qui vient justifier la politique agressive de Microsoft contre son nouvel ennemi. Encore faut-il que Microsoft ne cherche pas à déplacer son affrontement avec Linux sur le seul plan des prix. Car certains soulignent que Linux a aussi la réputation d’être un système d’exploitation d’une rare stabilité. Les investissements annoncés hier par Microsoft sur les développements autour de Windows Server vont sans doute dans ce sens. Et nul doute que la puissance de Microsoft, et sa trésorerie que d’aucuns lui envient, lui permettront de franchir ce cap difficile. D’ailleurs, Steve Ballmer se déclare optimiste sur le long terme. Deux chercheurs senior de Microsoft conseillent Linux !

Gordon Bell et Jim Gray, deux chercheurs senior du Bay Area Research Center de Microsoft, conseillent l’architecture (

clusters) Linux Beowolf pour le futur du traitement informatique scientifique. Les deux chercheurs ont fait cette déclaration surprenante lors du congrès du National Research Council’s Computer Science and Telecommunications Board, qui s’est tenu le mois dernier à l’Université de Stanford. Ils évoquaient les investissements du gouvernement américains dans le projet des supercomputers pour le stockage de données massives (cf sans doute la mise en fiche des habitants de la planète que nous avons évoqué dans un précédant article). Cette ‘publicité indélicate’, et sans doute involontaire, venant de chercheurs réputés et seniors, n’est pas l’apanage de Microsoft. Souvenez-vous, dans les années 70, au siècle dernier donc, deux chercheurs du Thomas J. Watson Research Center d’IBM avaient conseillé l’association DEC et UNIX !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur