Microsoft continue de se déployer en Inde

Régulations

L’annonce par Microsoft de la consolidation de ses activités de développement en Inde n’est pas du goût de tous, mais la règle du silence domine, et les informations sont citées sous réserve d’anonymat?

Officiellement, Microsoft qui vient de faire l’acquisition d’un lopin de terre à Hyderabad, dans le sud de l’Inde, va y regrouper ses deux centres proches créés depuis 1998.

Nous allons combiner nos actions afin de les regrouper en un seul service à Manikonda, prêt de Hyderabad” a déclaré un porte-parole américain de Microsoft qui n’a pas souhaité être cité. Ce qui embarrasse les syndicats présents au sein du groupe c’est moins l’investissement immobilier de Microsoft que l’augmentation du nombre d’employés sur ce centre, qui devrait passer de 200 à 500 avant la fin 2005. Et s’il n’y avait que lui ! L’autre centre localisé à Hyderabad, et spécialisé dans les développements IT internes, pourrait voir rapidement ses effectifs de 125 employés doublés. Et que dire encore du Global Technology Support Center qui à Bengalore assure le support de clients de Microsoft dans le monde par la voix et par l’email ? “Bien que nous ignorions encore quelle sera la largeur de notre présence[au futur centre de Manikonda]dans le futur (?) nous ne voyons pas notre équipe en Inde grandir par milliers“. Peut-être, mais dans ses comptes Microsoft semble oublier les nombreux partenariats de développement en sous-traitance? Officiellement, les partenaires de Microsoft emploieraient entre 900 et 1000 salariés indiens. Seulement sur ce plan, seuls les contrats ‘officiels’ directs sont comptabilisés, ce qui en réalité pourrait porter le nombre d’indiens qui développent ‘indirectement’ pour Microsoft à plusieurs milliers ! Pour Washtech, la Washington Alliance of Technology Workers, puissant syndicat américain, “L’expansion de Microsoft en Inde implique que les travailleurs de Redmond vont se trouver en compétition directe avec des travailleurs qui ne représentent qu’une fraction de leur rémunération“. “Cela ne va que réduire la rémunération et les profits des employés américains de Microsoft. Le travail de recherche et développement que Microsoft va faire exécuter en Inde peut être fait dans notre pays !“. Parmi les activités de Microsoft développées en Inde, figurent Visual J#.NET, le langage Java pour la plateforme .NET, ainsi que l’intégration de Windows dans les environnements Unix. Après les déclarations de Steve Ballmer, qui conseille de réduire la rémunération des employés américains afin de lutter contre la concurrence des services basés en Inde, l’annonce de l’extension des activités de Microsoft en Inde fait plutôt désordre, et l’on comprend pourquoi l’information avance à couvert !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur