Microsoft, copieur d’idées?

Régulations

La firme est accusée par trois étudiants danois d’avoir pillé leurs idées pour un portail éducatif. Un réglement à l’amiable a été trouvé

Microsoft accusé de plagiat… Ce n’est pas la première fois. Trois étudiants de l’Ecole technique de Ballerup (banlieue de Copenhague au Danemark), accusent Microsoft d’avoir volé leur concept pour un portail éducatif.

Le quotidien Berlinske Tidende résume l’histoire. Il y a quelques temps, nos étudiants travaillaient sur un portail éducatif nommé Netsudie.org et destiné aux étudiants. Assez rapidement, la filiale locale de Microsoft prend connaissance de ce projet et demande à rencontrer les développeurs. Deux rendez-vous ont lieu, le 10 décembre 2003 puis le 21 janvier 2004. Visiblement, les choses se présentent bien. Un des étudiants, cité par le quotidien raconte: “Ils faisaient de grands mouvements de bras, et il n’y avait pas de limites à ce qu’ils voulaient faire. Pour chacune de nos idées, ils s’écriaient ‘Ouah, très intelligent’ et prenaient des notes”. Microsoft leur promet alors 150.000 couronnes danoises, soit 20.000 euros, à titre d’avance. Il s’agirait selon la firme de vérifier si leur portail était compatible avec le Pack Microsoft Office. Un pack qui est vendu aux écoles. Mais depuis, aucune nouvelles. Pas d’argent, pas de contact, rien. Les coups de téléphone, les mails Microsoft ne sont jamais retournés… Pire, quelques temps plus tard, la firme lance à destination des écoles danoises un système qui reprendrait en grande partie les fonctions développées dans Netsudie.org. De quoi ranimer les vieilles rancoeurs anti Microsoft sur le thème: “Microsoft n’invente rien, il se contente de copier les idées des autres”… Après avoir fait la sourde oreille pendant de longs mois, Microsoft sort de son silence une fois que l’affaire se retrouve dans les journaux. Sous la menace d’une plainte, Kirsten Panton, chef du secteur pédagogique de la filiale danoise de Microsoft, a joint les trois jeunes gens au téléphone afin de “discuter” de cette affaire. “Les deux parties se sont accordées pour dire qu’il s’agit d’un malentendu. (…) Personne n’a volé les idées de personne et il n’y aura pas de poursuites judiciaires”, a-t-elle expliqué. Microsoft est toujours aussi forte pour éviter les procès! La firme a donc convaincu les étudiants de ne pas aller plus loin. Pour ce faire, Microsoft a finalement versé les 150.000 couronnes promises, auxquels ont sûrement été ajoutés quelques petites compensations… L’éditeur a également indiqué être prêt “à les recevoir de nouveau dans le futur s’ils ont de bonnes idées”. Une invitation en forme d’aveu qui risque de ne pas amuser nos trois étudiants.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur