Microsoft déçoit les marchés

Cloud

Wall Street ne va pas apprécier? Malgré un premier trimestre fiscal en progression, pour les investisseurs, le géant Microsoft ferait preuve d’un manque d’ambitions pour la fin de l’année !

Passons rapidement sur la seule véritable bonne nouvelle associée à la publication des résultats de Microsoft sur son premier trimestre fiscal : le groupe a dégagé un bénéfice net de 2,53 milliards de dollars (contre 2,14 un an plus tôt), soit un BPA (

bénéfice par action) de 29 cents. Si l’on exclue la charge du règlement à l’amiable du conflit qui l’opposait à Real Networks, le BPA de Microsoft ressort à 31 cents, soit un cent de plus que le consensus. C’est bien, mais les bonnes nouvelles s’arrêtent là ! Le chiffre d’affaires du groupe, par exemple, a certes progressé d’environ 6% à 9,74 milliards de dollars. Mais? sur un marché des PC jugé solide et qui progresse de 9% à 11%, les analystes attendaient un chiffre d’affaires de 9,79 milliards ! Plus grave encore, sur le trimestre en cours, le consensus de chiffre d’affaires est à 12,26 milliards. Mais dans ses prévisions, Microsoft affiche une fourchette de 11,9 à 12,0 milliards de dollars. Le géant du logiciel n’a même pas pris le risque de faire glisser sa fourchette haute sur l’attente du marché ! Impardonnable ! Pourquoi une telle frilosité ? Pour les observateurs, le décalage proviendrait de la prudence de Microsoft sur le lancement de la console Xbox 360, qui aura lieu le 22 novembre prochain. Les analystes seraient plus ambitieux, misant sur la proximité de Noël et l’avance de quelques mois que Microsoft affiche sur son concurrent Sony avec la PS3. En fait, ce serait le passage de la Xbox à la Xbox 360 qui serait problématique, le recul des ventes de la première serait plus fort qu’attendu, et le volume des ventes de la seconde, compte tenu de son prix élevé, serait insuffisant pour compenser le repli global du chiffre d’affaires. Du coup, les objectifs de l’exercice en cours, qui sera clos le 30 juin 2006, sont revus à la baisse. Face au consensus de 44,29 milliards de dollars pour le chiffre d’affaires, Microsoft anticipe une fourchette de 43,7 à 44,5 milliards. En ligne avec les attentes des analystes. Ce qui n’est pas le cas sur le BPA, dont le consensus est 1,31 dollar, mais l’éditeur affiche une fourchette de 1,26 à 1,30 dollar? Avec de tels résultats décevants, il faut s’attendre à un repli du titre Microsoft à Wall Street, dont l’ampleur risque de peser sur les indices et les places boursières de la planête?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur