Microsoft démarre la commercialisation de sa Surface Pro

Poste de travail

Aux Etats-Unis, où la tablette Surface Pro sous Windows 8 a démarré sa carrière commerciale, Microsoft tentera de faire mieux qu’avec la Surface RT.

Microsoft a débuté, samedi 9 février, la commercialisation de sa tablette surface Pro sous Windows 8 sur le marché nord-américain (Etats-Unis, Canada). Multicanaux, la distribution empruntera le réseau de magasins physiques, la boutique disponible sur MicrosoftStore.com et passera par les détaillants comme Staples et Best Buy, nous informe ITespresso.fr.

Le démarrage commercial de la tablette équipée d’une configuration x86, qui permet d’y faire tourner les applications bureautique, correspond à la deuxième offensive de Microsoft dans le marché des tablettes après le lancement mitigé de la Surface RT (environnement ARM). « Un PC emballé dans un format tablette », assure le groupe de Steve Ballmer. Profitant d’un environnement 64-bits, la Surface Pro se destine avant tout aux usages en entreprise.

Intel Core i5

La Surface Pro se caractérise notamment par un affichage ClearType 1080p, processeur Intel Core i5, écran HD à 10,6 pouces, port USB (toujours bon à prendre par rapport à l’iPad)… Toutes les caractéristiques se trouvent sur cette page.

Côté stockage, si les 128 Go, maximum, peuvent paraître généreux pour une tablette, c’est oublier un peu vite les 38 Go réservés au gourmand Windows 8, comme le souligne Gizmodo.fr. Et si la béquille est proposée par défaut au nom d’un certain confort, le clavier (Touch Cover et ses touches tactiles ou Type Cover) reste vendu séparément. Pour le reste, la machine pèse moins d’un kilo et se veut fine (13,5 millimètres d’épaisseur).

Des tarifs élevés

Côté tarifs, Microsoft s’aligne, vers le haut, sur les produits d’Apple : 899 dollars pour un modèle Surface Windows 8 Pro à 64 Go, 999 dollars pour la déclinaison à 128 Go.

Quel accueil les entreprises réserveront-elles à ce nouveau modèle « plus puissant et plus flexible », dixit Microsoft ? Seront-elles séduite par les applications bureautiques (OneNote, Word, SketchBook Express) qui tirent parti de l’utilisation du stylet et simplifient l’intégration de la solution dans l’environnement professionnel ?

Une autonomie réduite

Outre-Atlantique, les premières réactions de la presse sont mitigées. Du Wall Street Journal au New York Times en passant par le site spécialisé Windows IT Pro, les premiers testeurs reprochent à l’engin une autonomie limitée à 5 heures. Soit deux fois moins de temps qu’avec la Surface RT.

Le calendrier pour la commercialisation de la Surface Pro en Europe n’a pas encore été précisé.


En images : Les photos officielles de la Surface Pro de Microsoft

Les photos officielles de la Surface Pro de Microsoft

Image 1 of 8

La Surface Pro de Microsoft
La tablette Surface Pro intègre un processeur x86 Intel Core i5 et Windows 8 Pro.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur