Microsoft dénonce une ‘tentative d’intox’ lancée par IBM

Régulations

IBM est le seul à s’être opposé à la normalisation ECMA et au passage à l’ISO
d’Open XML. Microsoft dénonce?

Sans Big Blue, Microsoft aurait fait l’unanimité, à la fois pour la normalisation ECMA et pour le passage devant l’ISO. Mais c’était oublier un peu vite l’opposition du géant historique de l’informatique…

Jean Paoli, directeur général interopérabilité et architecture XML de Microsoft, est amère lorsqu’il évoque cet épisode très récent:

Le 5 janvier, ECMA 376 est présenté à l’ISO, le 6 janvier, nous sommes l’objet d’une campagne structurée et coordonnée. Dans 20 à 40 pays, des employés d’IBM envoient une contribution critique et rencontrent des membres d’administrations et d’organismes de standardisation, comme l’Afnor, pour discuter afin de ne pas laisser entrer Open XML dans le processus de certification OSI[ISO, en anglais].

Comment parler ‘open’ et expliquer qu’il ne faut pas utiliser Open XML, alors que le format est devenu ‘open source’ et que, depuis son adoption par l’ECMA, il ne nous appartient plus ?“. Jean Paoli avance une explication en évoquant l’annonce par IBM de Lotus Notes Open Clientaccompagné du choix d’ODF, qui cible principalement les administrations?

Avec une armée d’ingénieurs IBM entrés en guerre, nous faisons face à une vaste opération d’intoxication. C’est comme pour le document du RGI qui recommande l’usage d’ODF dans les administrations françaises. Le décret de création du RGI n’est pas encore paru, alors comment une structure, qui n’a pas encore d’existence, peut-elle publier une telle recommandation ?

Face à cet acte qualifié de belliqueux, Jean Paoli et Tom Robertson affirment qu’il s’agit d’une tentative d’ “intoxication“. Ils ont publié une lettre ouverte sur Microsoft et l’interopérabilité qui dénonce en particulier l’attitude d’IBM, et qui a rapidement fait le tour de la planète. Et tous deux ont repris leur rôle d’évangélistes.

Nous vous invitons également à lire le reste de notre entretient avec Jean Paoli, ‘ Nous sommes au c?ur de la plus grosse migration de l’histoire ‘.

Un doute subsiste… chez Microsoft Jean Paoli a beau affirmer qu’il est serein, qu’Open XML sera un standard ISO, ses propos montrent que la standardisation n’est que ‘probable’. Un doute subsiste…d Microsoft se doit donc lui aussi de mener sa campagne de lobbying ! Pour autant, un simple constat s’impose : la suite Office de Microsoft est présente sur 80 % des PC qui pratiquent la bureautique, et à ce titre le format de Microsoft s’impose comme un standard ‘de facto‘.Pourquoi, dans ces conditions, n’y aurait-il pas deux formats pour les documents bureautiques, ODF et Open XML ? Surtout que, sans entrer dans des querelles de chapelle, si l’on se base à la fois sur l’antériorité et sur le volume de la base installée, le format de Microsoft a toute sa légitimité.Sans oublier de rappeler qu’une fois devenu un standard reconnu, qu’il soit ECMA ou ISO, Open XML n’appartient plus à Microsoft (même si l’éditeur en est jusqu’à présent le principal et quasiment unique contributeur) et s’impose de fait en standard ouvert?Heureusement cependant que Microsoft s’est lancé voici 18 mois dans une vaste campagne de migration et de séduction vers l’interopérabilité. Sinon, où en serait-il aujourd’hui ? Le débat n’aurait pas de raison d’être, entre un format standard et ouvert, ODF, et un format standard ‘de facto’ mais qui serait resté propriétaire.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur