Microsoft dévoile les modes de distribution d’Office 2010

Logiciels

Office 2010 sera disponible «à la carte», en téléchargement et en version quasi gratuite. De nouvelles options de distribution qui lèvent de nombreuses questions.

Office 2010 devrait être disponible en version bêta vers la fin de l’année, avec une mouture définitive programmée pour le printemps 2010, soit en léger décalage par rapport à la sortie de Windows 7.

Microsoft vient de dévoiler les modes de distribution de cette nouvelle suite bureautique. Tout d’abord, les constructeurs pourront préinstaller ce logiciel sur leurs PC. L’achat d’une carte (disponible chez la plupart des revendeurs et distributeurs) permettra de déverrouiller Office en version Famille et Étudiant, Famille et Petite Entreprise ou Professionnelle.

Ceci correspond peu ou prou à la méthode employée aujourd’hui pour les PC livrés avec Windows Vista. La méthode utilisée ici n’est toutefois pas sans défauts : la plupart des versions d’Office 2007 OEM ne sont plus distribuées sur média. L’installation par les constructeurs est donc obligatoire. Or, elle oblige ces derniers à acquérir un kit de préinstallation OEM, jugé trop coûteux par les petits intégrateurs, ce qui est préjudiciable aux ventes de cette suite bureautique. Microsoft ne précise pas si ce point sera amélioré.

Les utilisateurs pourront également essayer et acheter Office 2010 en ligne. La suite sera alors téléchargée sur leur machine. Elle sera utilisable environ deux minutes après le début de cette procédure, laquelle pourra prendre jusqu’à une heure. La compagnie ne donne guère plus de précisions, mais il est probable que ce mode de distribution laissera les revendeurs sur le bord du chemin.

Enfin, l’éditeur de Redmond souhaite proposer une version Starter d’Office 2010. Uniquement disponible sur de nouveaux PC, elle comprendra Word Starter 2010 et Excel Starter 2010, deux logiciels de base, qui resteront cependant compatibles avec les formats de fichiers OOXML et ODF. La mise à niveau vers une version complète d’Office 2010 sera possible en quelques clics. Office Starter 2010 se veut le remplaçant naturel de Works.

Là encore, cette annonce soulève de multiples questions : cette mouture sera-t-elle aussi économique pour les constructeurs que Works (lequel est distribué en OEM pour une poignée d’euros) ? De plus, la compagnie ne va-t-elle pas s’attirer les foudres de la Commission européenne ? Une version trop économique d’Office, largement installée sur les PC des constructeurs, pourrait être jugée comme étant une tentative d’abus de position dominante.

Au final, ce lot d’annonces permettra de conforter le mouvement déjà initié avec Office 2007. Ces modes de distribution semblent assez bien adaptés aux besoins des grands constructeurs. Les intégrateurs sont toutefois les grands oubliés de ce programme, ce qui n’est peut-être pas volontaire de la part de Microsoft, l’intégrateur ‘de quartier’ étant une spécialité typiquement franco-française. Voilà qui pourrait donner – en France – un coup de pouce indirect aux parts de marché d’OpenOffice.org.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur