Microsoft dévoile un peu plus ses menaces contre Linux et le libre

Régulations

« Il n’y a pas de raison pour qu’un segment de l’industrie soit exempté
des règles de propriété intellectuelle »

Alors que la communauté de l’open source paraît bien silencieuse face aux menaces que Microsoft fait peser sur Linux et ses utilisateurs, le géant de Redmond commence à en dévoiler un peu plus sur ce dossier qui s’annonce particulièrement sensible.

Horacio Gutierrez, vice-président pour la propriété intellectuelle et les licences de Microsoft a précisé la position stratégique de l’éditeur : « Il n’y a pas de raison pour qu’un segment de l’industrie soit exempté des règles de propriété intellectuelle« .

S’il s’avère que le code des produits libres incriminés est bien l’objet de violations de 235 brevets de l’éditeur, il sera difficile d’argumenter face au rouleau compresseur juridique que Microsoft pourrait lancer.

Celui-ci commence d’ailleurs à affiner son argumentaire. Ainsi vient-il de confirmer que 235 brevets Microsoft sont en cause. 42 concernent Linux, 65 les interfaces utilisateurs graphiques, 15 les programmes d’e-mail, et 68 brevets concerneraient d’autres programmes.

Sur une suite logicielle comme Open Office, en partie supportée par Sun, Microsoft affirme la violation de 45 brevets?

La menace est pour le moment essentiellement médiatique. Microsoft n’a pas encore déposé de plainte auprès de la Justice américaine. Le fera-t-il ?

Jusqu’à présent, entre coup de gueule de Steve Ballmer, vision ‘communiste’ du monde de libre exprimée par Bill Gates, et médiatisation des menaces, l’éditeur n’a pas encore réellement été jusqu’au bout de ses menaces ces dernières années.

Est-il prêt à se lancer dans une guerre juridique, car c’est peut-être vers cela que l’on s’oriente ? La question peut être posée. Car si l’on parle brevets, la communauté dispose d’une riposte avec l’Open Innovation Network, une organisation créée par IBM et Red Hat, à laquelle les membres de la communauté peuvent confier leurs proposes brevets.

Il n’est pas certain que dans le lot certains brevets concernent des technologies reprises ? illégalement ? – par Microsoft?

Et dire que Windows s’est construit sur un modèle copié à Apple, qui lui-même l’a dupliqué avec Mac OS de travaux des laboratoires de Xerox à Palo Alto, de la souris à l’interface graphique !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur