Microsoft divise par 3 le prix de la licence Windows 8

Poste de travail
Microsoft Windows 8 prix © Microsoft

Microsoft s’apprêterait à accorder des rabais de 70% sur ses licences Windows 8.x pour les machines à moins de 250 dollars. Pour mieux contrer la concurrence perceptible des Google Chromebook et des tablettes.

En perte de vitesse sur le marché des OS, Microsoft s’apprête à réduire de 70% le coût de la licence Windows 8.1 pour les fabricants de PC et tablettes. Selon l’agence Bloomberg, les constructeurs se verraient alors facturer 15 dollars, au lieu de 50 habituellement, l’intégration de Windows dans leurs machines.

Le rabais serait néanmoins réservé aux machines, PC ou tablettes, d’entrée de gamme à moins de 250 dollars. Une manœuvre qui, certes, vise à regagner la confiance des partenaires en leur permettant d’épaissir un peu leur marge. Mais la stratégie vise avant tout à lutter contre les Chromebook de Google qui gagnent du terrain et, dans une moindre mesure, les tablettes sous Android et iOS qui inondent le marché.

Windows entrainé par la chute des PC

Une manœuvre que Microsoft avait déjà appliquée au milieu des années 2000 avec l’arrivée des premiers netbooks sous Linux. La firme de Redmond avait alors consenti d’important rabais sur Windows XP pour les constructeurs avant de proposer une édition spéciale de Windows 7, la Starter Edition, en direction des laptop à bas coûts. Une stratégie qui avait rapidement porté ces fruits à l’époque.

Une époque exempte de tablettes et où le marché des PC bénéficiait encore d’une certaine croissance. Ce n’est plus le cas aujourd’hui avec, en 2013, une nouvelle chute de 10% des ventes. Et, notamment pour ces raisons, l’adoption de Windows 8.x (qui vient à peine de franchir les 200 millions de licences distribuées), est plus lentes que celle de Windows 7.

Windows, 10% des OS en 2017

L’autre frein à l’adoption de Windows 8 serait également son ergonomie. En adaptant son OS aux besoins des environnements tactiles exclusivement, Microsoft peine à convaincre les irréductibles utilisateurs de l’interface clavier-souris (qui reste, quoi qu’on en dise, la plus adaptée aux travaux de bureautique les plus courants dans les entreprises). Une erreur que la firme de Redmond pourrait corriger dans la prochaine version de Windows 8.1 attendue pour avril où le bureau traditionnel et son indispensable bouton Démarrer reviendrait par défaut sur les environnements non tactiles (lire MWC 2014 : une mise à jour de Windows 8.1… avec un menu Démarrer plus conventionnel).

Malgré ces ajustements stratégiques et commerciaux, Microsoft aura néanmoins bien du mal à revenir sur le devant de la scène du marché des OS par les PC. Selon IDC, les ventes de tablettes seront nettement supérieures à celles des PC. Pas nécessairement dès 2014 mais le cabinet d’analyse prévoit qu’en 2017, Windows occupera à peine plus de 10% du marché des OS, contre près de 59% pour Android et plus de 30% pour iOS. La stratégie de rabais de Microsoft inversera-t-elle la tendance ?


Windows 8.1 en images

Windows 8.1, en images

Image 1 of 23

Windows 8.1, en images
L’écran de démarrage se veut plus aisé à personnaliser…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur