Pour gérer vos consentements :

Microsoft Edge 2016 : extensions, accessibilité, performances et standards

Microsoft vient de livrer la feuille de route de son navigateur web Edge.

Parmi les priorités que la firme de Redmond s’est fixées, nous trouvons en premier lieu la mise en place d’extensions au sein du butineur. Extensions qui s’appuieront sur des technologies web et seront distribuées via le Windows Store. Ceux qui refusent d’utiliser un compte Microsoft pour accéder aux services en ligne de l’éditeur devront donc se passer des extensions. Les développeurs profiteront pour leur part d’une solide plate-forme applicative leur permettant de distribuer, voire monétiser, leurs modules complémentaires.

Second focus, l’accessibilité. Edge peut d’ores et déjà travailler en lien avec les outils d’accessibilité proposés au sein de Windows 10. Mais des améliorations sont possibles sur ce terrain. Microsoft annonce ainsi le support HTML5 et CSS3 pour ces outils, l’entrée en lice d’API dédiées à l’accessibilité, des outils développeur adaptés à la mise au point de sites plus accessibles, etc. L’adoption de l’API Web Speech du W3C est également à l’étude.

Rester le meilleur

Microsoft entend continuer à faire la course en tête sur le terrain des performances. Le moteur JavaScript d’Edge propose aujourd’hui des performances inégalées sur le marché et un excellent support ES6. Du neuf sur le terrain de la sécurité devrait être dévoilé prochainement. Le greffon Flash aura pour sa part droit à un processus séparé de celui du butineur. Enfin, le support de l’accélération graphique sera amélioré.

Dernier sujet clé, le respect des standards du web. Microsoft critique – à juste titre – la mode consistant à mesurer le support HTML5 à l’aulne des seules API implémentées, parfois en dépit du bon sens. La firme estime que le support HTML5 apporté par Edge est au moins aussi bon que celui de la concurrence, avec moins de standards proposés, mais une implémentation effectuée avec soin. De nouvelles spécifications du W3C devraient être prises en charge par Edge en cours d’année.

À lire aussi :
Le moteur Chakra du navigateur Edge bascule en Open Source
Les extensions d’Edge font un passage éclair sur le web
Windows 10 passe devant XP, Edge cale

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

4 heures ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

4 heures ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

7 heures ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

9 heures ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

10 heures ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

1 jour ago