Microsoft impose Edge pour supplanter Internet Explorer

NavigateursPoste de travail

Les sites que Microsoft a listés comme incompatibles avec Internet Explorer s’ouvriront bientôt automatiquement dans Edge.

Instagram, Twitter, Google Earth, Codecademy… Autant de sites qui s’ouvriront bientôt automatiquement dans Edge si on tente d’y accéder avec Internet Explorer.

Pour le moment, c’est à l’utilisateur de basculer vers un autre navigateur lorsqu’en surfant dans IE, il tombe sur un site signalé comme incompatible.

Microsoft a commencé à expérimenter, à petit périmètre, l’automatisation de la démarche, cet été avec la sortie d’Edge 84. Il entend la généraliser avec Edge 87, prévu pour novembre.

Son levier : un plugin  chargé via une clé de registre à chaque lancement d’Internet Explorer. Il orchestre les redirections sur la base d’une liste d’un peu plus d’un millier de sites publics connus pour présenter des incompatibilités.

À la première redirection, une fenêtre de dialogue s’affiche. Elle propose d’importer données et paramètres d’IE vers Edge.

Edge now browsing

Par la suite, à chaque basculement, une bannière apparaît sous la barre d’adresse. Elle offre la possibilité de tester Edge et d’en faire le navigateur par défaut.

Edge bannière incompatibilité

Côté IE, l’onglet qu’on a tenté d’ouvrir se ferme. Sauf si d’autres pages y avaient été affichées auparavant. Un autre onglet s’ouvre, avec une page de support (illustrée ci-dessous). Elle contient une incitation à migrer vers Edge et à utiliser éventuellement son mode Internet Explorer.

Internet Explorer fonctionne pas

Ce basculement automatiquement ne vaut que pour les systèmes Windows dotés des deux navigateurs. Pour les entreprises qui souhaiteraient le désactiver, Microsoft propose trois stratégies de groupe. Elles seront disponibles le 9 novembre sur Intune.

Illustration principale © k-artz – Fotolia

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT