Pour gérer vos consentements :

Microsoft en appui financier au rachat de Yahoo ?

Microsoft aurait rencontré des sociétés de private equity, voulant s’impliquer dans le rachat des activités Internet de Yahoo. La firme de Redmond leur a proposé de participer financièrement à cette opération. Il faut dire que la période est mouvementée pour Yahoo. La société est en proie à une guerre entre les dirigeants et des fonds activistes qui critiquent les orientations de la CEO et présidente Marissa Mayer. Dernière action en date, l’offensive du fonds Starboard Value qui a annoncé dans une lettre vouloir remplacer la totalité du conseil d’administration, y compris la présidente actuelle. Le fonds n’a jamais caché son antipathie contre l’actuelle direction.

Face à ces différentes offensives, Yahoo a plusieurs options y compris la vente de ses activités Internet pour garder sa participation au sein d’Alibaba. Différentes sociétés sont intéressées par cette vente dont les opérateurs télécoms Verizon et AT&T ou les fonds d’investissement comme Silver Lake and TPG. Or c’est avec ces derniers que Peggy Johnson, en charge des acquisitions et des partenariats chez Microsoft a entamé des discussions, précise nos confrères de ReCode. Des discussions jugées « exploratoires » par les spécialistes.

Sauver un accord stratégique

Pourquoi Microsoft s’intéresse à la vente de Yahoo ? L’éditeur veut dans un premier temps savoir si l’acheteur sera un bon partenaire pour l’avenir. Il a en effet un partenariat très actif depuis le rachat avorté de Yahoo en 2008 (pour 45 milliards de dollars). Récemment quelques tensions se sont faites jours avec Marissa Mayer sur cet accord avec comme issue une renégociation plus avantageuse pour Yahoo. La CEO a aussi signé un accord sur la recherche avec Google. Microsoft souhaite donc préserver son statut actuel, précise les sources de notre confrère et investir une somme substantielle en appoint d’une offre globale.

La capitalisation boursière de Yahoo est estimée à 32,5 milliards de dollars, en incluant ses actifs asiatiques. Circonscrit à son cœur de métier, cette valorisation est comprise entre 6 et 8 milliards de dollars. Le conseil d’administration réclamerait 10 milliards de dollars, selon certaines sources. A moins que Marissa Mayer ne parvienne à convaincre les actionnaires de son plan de la dernière chance s’étalant sur 3 ans.

A lire aussi :


Un fonds part en guerre contre le board de Yahoo

Grand ménage sur les services de Yahoo, avant la revente

crédit photo © Melpomene – shutterstock

Recent Posts

IT souveraine : 6 pépites made in France

Digital workplace, formation logicielle, ITSM, IoT… Coup d’œil sur six entreprises françaises qui ont accroché…

5 heures ago

Gestion du risque IT : le top 10 des fournisseurs

Qui sont les têtes d'affiche de l'ITRM (gestion du risque IT) et comment leurs offres…

7 heures ago

Orange : qui est Christel Heydemann, la nouvelle directrice générale ?

Christel Heydemann devrait être nommée directrice générale du groupe Orange ce 28 janvier. Retour sur…

10 heures ago

ESN : Inetum reprise par Bain Capital

Le fonds qatari Mannai qui possède 99% du capital d'Inetum est entré en négociation exclusive…

11 heures ago

CircleCI étend son offre gratuite face à GitHub Actions

CircleCI a procédé à un élargissement de son offre gratuite. Comment se positionne-t-elle désormais par…

12 heures ago

Log4j : SolarWinds rattrapé par la faille

On a découvert, dans l'un des logiciels de SolarWinds, une faille susceptible de favoriser des…

14 heures ago