Microsoft et Gateway soldent leur conflit vieux de 15 ans

Microsoft a, cette fois encore, sorti son chéquier pour mettre fin à un conflit qui perdurait depuis des années.

C’est en effet en 1990 que la justice américaine avait condamné l’éditeur dans le cadre d’une procédure en abus de position dominante engagée par le fabricant de PC Gateway. Depuis, la bataille judiciaire entre les deux groupes n’avait pas trouvé d’issue, temporisée par les difficultés du constructeur qui s’est vu contraint d’abandonner son réseau de distribution. Microsoft a donc une nouvelle fois choisi la voie des billets verts pour mettre fin au conflit à l’amiable: l’éditeur versera 150 millions de dollars à Gateway sur quatre ans, contre le retrait de la plainte. Mais un accord technologique a été conclu en parallèle: l’éditeur s’est engagé à tester et valider sous Windows les solutions du fabricant. Et ensemble ils mettront au point de nouvelles solutions qui seront commercialisées sous la marque Gateway.