Pour gérer vos consentements :

Microsoft et GitHub : un mariage à 7,5 milliards $

Microsoft va débourser 7,5 milliards $ en actions pour acquérir GitHub. La transaction est soumise à l’approbation des autorités américaines et européennes pour boucler l’opération d’ici à la fin de l’année.

Quel est le sens de cette acquisition ? Satya Nadella, CEO de Microsoft, a promis , entre autre,
d’exploiter son réseau de partenaires pour pousser l’usage de GitHub dans les entreprises, qui, sont déjà 1,5 million à l’utiliser. Le rapprochement sera aussi l’occasion de monter des passerelles pour « ouvrir les outils de développement de Microsoft à un nouveau public » de GitHub qui fédère 24 millions de développeurs. Des passerelles devraient également s’établir avec le cloud Azure, comme le laisse suggérer cette présentation.

Microsoft, gros contributeur

Microsoft a semble-t-il surpayé GitHub pour emporter l’affaire.  En effet, sa dernière valorisation connue était de 2 milliards $, à l’été 2015, à l’issue d’un tour de table emmené par Sequoia Capital.

Côté financier,  les chiffres  des neuf premiers mois de 2016 parlent d’une perte de 66 millions $, pour un chiffre d’affaires de 98 millions. C’est la version entreprise de GitHub, lancée en 2011 et déclinée dans le cloud en 2017, qui constitue sa principale source de revenus.

Microsoft est devenu l’un des plus gros contributeurs de GitHub. Plus d’un millier de ses employés y hébergent du code et de la documentation. Parmi les projets versés à la communauté figurent PowerShell, Visual Studio Code et le moteur JavaScript d’Edge.

Pour diriger la structure, l’actuel CEO, Chris Wanstrath, laissera sa place à Nat Friedman arrivé chez Microsoft en 2016 à la faveur du rachat de  Xamarin, sa société à l’origine d’outils de développement d’applications mobiles.

Crédit logo : GitHub

Recent Posts

Violation de données : une hausse record des coûts

Les coûts liés aux violations de données ont atteint un niveau record entre mai 2020…

5 heures ago

Règlement IA : les GAFAM haussent le ton

L'ITIF, lobby de référence de la tech américaine, livre une estimation de ce que le…

8 heures ago

Windows Server : fin du canal semi-annuel

Les prochaines éditions de Windows Server auront un seul canal stable : le LTSC, avec…

11 heures ago

Pradeo : « Pegasus rend le cyber-espionnage plus accessible »

Les logiciels espions comme Pegasus devraient faire l'objet d'une stricte réglementation, selon Clément Saad, président…

1 jour ago

Google Cloud : vers des API plus stables ?

Critiqué pour la gestion du cycle de vie de ses API, Google Cloud prend des…

1 jour ago

Malwares : les codeurs surveillent leur langage

BlackBerry attire l'attention sur ce qui pousse les concepteurs de malwares à basculer entre langages…

1 jour ago