Microsoft et Packeteer lancent iShaper, une ‘appliance’ pour agences distantes

Régulations

Dans iShaper, Packeteer et Microsoft associent leurs solutions, un boîtier
d’accès distant avec optimisation des flux et ISA, le “paquet sécurité”, en ”
cache”, de Windows.

Cette offre originale associant les deux acteurs s’appuie notamment sur les fonctions développées par la société Tacit Networks, acquise par Packeteer il y a un an, en mai 2006.

Il s’agit d’une “solution complète pour les bureaux distants travaillant sous Windows, une “infrastructure informatique rapide, sécurisée et économique en coûts de gestion“, explique Packeteer.

En clair, le bureau distant n’a plus besoin d’un serveur local, qui nécessite un minimum d’expertise pour son exploitation. Toutes les transactions se font en mode client/serveur avec le ou les serveurs centraux au siège de l’entreprise, à travers une ‘appliance’ unique., derrière laquelle on connecte directement le routeur d’accès distant.

La nouvelle offre issue de cette coopération entre Packeteer et Microsoft se présente comme une ‘appliance’ ou boîtier unique qui regroupe les services d’optimisation WAN (réseaux distants), de prioritisation et de visualisation -expertise de Packeteer- aux “services étendus” de Windows, gestion de fichiers (avec le WAFS file caching), impression, Active Directory, serveur ISA (Internet security and acceleration) et SMS (System management server) de Microsoft.

Disponibilité: ce 2è trimestre 2007. Des versions additionnelles seront introduites d’ici à la fin de l’année.

Parmi les fonctions et services qui seront ajoutées figurent notamment un accélérateur SSL (encryptage), un gestionnaire de certificat SSL en un point unique, un pare-feu (ou firewall de sécurité) et des fonctions VPN (réseaux privés virtuels).

Le prix d’une ‘appliance’ iShaper pour 10 à 100 utilisateurs (avec unité de 300 Go de disques) est de 11 K-euros. L’unité centrale installée sur le data-center, l’iShared Plus ou PacketShaper 10000, représente un investissement de 25 à 100 k-euros, pour une dizaine de sites, avec une capacité allant jusqu’à 10.000 utilisateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur