Microsoft et Yahoo devront se faire plus persuasifs devant la justice américaine

Cloud

Les deux firmes ayant passé un accord d’une durée de dix ans, doivent encore détailler leurs intentions à la demande du département américain de la justice (DOJ)

En juillet dernier, Microsoft et Yahoo avaient signé un accord mettant en place une étroite collaboration technologique sur le marché de la recherche en ligne. Ce qui n’est apparemment pas du goût de la justice américaine qui a mis les deux sociétés sous le coup d’une surveillance, les suspectant de ne pas respecter la loi anti-trust. Le DoJ (Department of Justice) vient de prolonger la durée de son enquête. Afin que leur partenariat voie le jour, les deux firmes devront convaincre de leur bonne foi, en détaillant leurs intentions. Il est clair que l’alliance vise à concurrencer directement Google. Mais même réunies, leurs parts de marché peinent à dépasser les 20% (sur le marché américain) loin derrière le numéro un du web.

L’alliance prévoit de réunir les données de Bing, le moteur de recherche « made by » Microsoft, et l’activité publicitaire venant de Yahoo. Néanmoins, cette décision du département américain de la justice, ne surprend pas Microsoft et Yahoo. Ils avaient déclaré lors de l’annonce de l’accord qu’ils s’attendaient à une longue procédure. Il faut dire que les alliances « anti-google » se multiplient ces derniers temps, mais selon la justice américaine, cet accord pourrait porter préjudice aux consommateurs. En effet, les deux moteurs Bing et Google monopoliseraient ainsi l’ensemble des logs de recherches sur Internet.

Enfin, la justice américaine devait rendre son verdict courant septembre. Il est aujourd’hui reporté sans date précise. Microsoft et Yahoo devront s’armer de patience, avant de pouvoir s’attaquer ensemble au géant Google.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur