Microsoft fait du pied aux petites villes françaises

Régulations

Microsoft propose aux mairies de l’association des petites villes de France de se doter de sa suite gratuite, Windows live

L’association des petites villes de France (APVF) et Microsoft France ont signé un accord de partenariat pour développer l’utilisation des nouvelles technologies pour l’administration des petites villes et le service aux citoyens, annoncent les deux parties prenantes, dans un communiqué du 27 novembre. Le protocole a été officiellement signé ce mardi 27 novembre, par MM. Eric Boustouller, président de Microsoft France, et Martin Malvy, président de l’APVF. Objectif affiché: contribuer à la lutte contre l’exclusion numérique, améliorer l’éducation aux nouveaux média, développer l’administration électronique, ainsi que la coopération européenne.

Pour ce, l’association et l’éditeur prévoient de monter des sessions d’information et de formation destinées aux 1.000 adhérents environ de l’APVF, des villes de 300 à 20.000 habitants. Il s’agit de les accompagner dans l’optimisation de leur présence sur le web, tant en termes de référencement que de génération de trafic. De plus, l’association souhaite également proposer à ses adhérents une séance de sensibilisation et de formation sur la manière de rendre un site internet de mairie accessible aux personnes handicapées. “Nos adhérents sont aujourd’hui conscients de la nécessité d’avancer dans ce domaine. Il y a beaucoup à faire, même si la plupart des communes disposent aujourd’hui d’un site internet. Ces formations sont donc destinées aux maires, à leurs adjoints et aux membres de l’administration. Elles seront dispensées par des professionnels indépendants, rémunérés pas Microsoft” précise Thomas Lafont, chargé de mission auprès de l’APVF.

Autre point: Microsoft propose d’accompagner les mairies dans la mise en place de sa plateforme gratuite, Windows Live. Cette dernière comporte une adresse courriel, un espace de stockage, un site internet, un client de messagerie instantanée (Messenger). Un outil qui permet à une mairie de proposer à ses administrés un site aux couleurs de la collectivité, une adresse courriel personnelle au nom de leur collectivité, un espace de stockage de leurs fichiers et une messagerie instantanée.

En février dernier, c’est Bill Gates, Pdg de l’éditeur, qui avait signé un accord de partenariat avec Gérard Colomb, maire de la ville de Lyon. Le programme comportait notamment des projets de e-administration, un soutien aux activités des créateurs de logiciels et une opération “clique sur ta ville”, un plan de formation des animateurs dans les bibliothèques municipales de la ville aux services administratifs en ligne, pour faire “reculer l’exclusion numérique“.

Imposer ses outils au sein des villes est stratégique pour Microsoft, surtout au moment où de plus en plus de collectivités font le choix du logiciel libre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur