Microsoft fait encore l’objet d’une plainte

Régulations

Le tribunal fédéral de Baltimore statue depuis ce lundi 15 novembre sur la plainte de Burst.com Inc., une petite firme de la Silicon Valley: elle soutient que Microsoft a détruit des e-mails internes compromettants

Selon la jeune société californienne, le géant du logiciel aurait adopté une conduite répréhensible dans le cadre d’une action en justice pour emprunt de brevet et abus de position dominante… Burst.com soutient que, de façon routinière, l’éditeur de Windows aurait détruit l’essentiel de ses messages e-mails internes au moment où des investigations étaient menées par la Justice féderale américaine. La firme, qui compte parmi ses investisseurs Irish rock band U2, avait accusé Microsoft il y a deux ans d’avoir emprunté sa technologie de média numérique au sein de Windows. Celle-ci aurait permis de résoudre un problème technique qui ralentit les flux vidéo sur Internet. Burst.com soutient également que Microsoft aurait essayé de licencier cette technologie, a posteriori, après un ‘briefing’ sur les atouts de la solution. Puis l’éditeur de Windows aurait modifié son système d’exploitation, en sorte que le produit de Burst.com ne puisse plus fonctionner. Microsoft a démenti toutes ces ”

allégations“. Le dossier sera-t-il, là encore, réglé à l’amiable après une procédure de 2 à 4 ans? Les commentaires, aux Etats-Unis, penchent dans ce sens. ( A suivre )


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur