Microsoft France introduit Hyper-V Server 2008

Réseaux

Devant clients et partenaires (‘Microsoft Days, Paris’) la filiale française a accueilli Steve Ballmer et lancé sa solution de virtualisation

Paris – Dans le grand amphi bleu du Palais des Congrès, première édition en France des ‘Microsoft Days’ (regroupant désormais le meeting “360° créé il y a 6 ans et le TechNet tour), Microsoft France a convié tous ses grands clients et ses partenaires de la distribution et du développement.

L’invité vedette n’était autre que Steve Ballmer, le président en personne, qui a fait un tour d’horizon sur la conjoncture (il prédit des retombées de la crise sur le secteur IT…- ce qui finit par ressembler à un argumentaire : l’optimisation grâce aux nouvelles technologies, grâce à nous… cf. nos articles par ailleurs).

Autres invités d’honneur : HP et Intel, les partenaires et alliés inoxydables… Philippe Roux, HP France, est venu expliquer, avec démo à l’appui sur serveurs HP, ce que peut permettre, concrètement, la virtualisation.

Et, précisément, pour le lancement officiel de sa solution de virtualisation Hyper-V Server 2008, disponible gratuitement le jour même, Microsoft France a accueilli Zane Adam, directeur de la stratégie virtualisation (groupe).

Ce grand meeting était également l’occasion de marquer le lancement de SQL Server 2008 dans ses 7 édtions ( Entreprise, standard, workgroup, Web, developer, express et compact 3.5 !)

Clairement, l’un des temps forts aura été l’introduction officielle de Hyper-V Server 2008. Il s’agit, a expliqué Zane Adam, d’une “solution simplifiée, fiable et optimisée de virtualisation pour les entreprises : pouvoir concentrer des tâches Windows et Linux sur un seul serveur physique par exemple, ou faire fonctionner des systèmes d’exploitation et des applications dans des systèmes virtuels installés sur des serveurs du datacenter“.

Le principal argument en faveur d’Hyper-V? “C’est une solution ‘end-to-end’ entre postes clients et serveurs, avec un management intégré en un seul produit (System Center) capable de superviser divers environnements, dont notamment VMware“.

Et d’expliquer que la supervision System Center 2008 comporte 4 volets: 1-data production manager, 2-virtual machine manager, 3-operation manager, 4-configuration manager. Zane Adam insiste sur un point: “Cet ensemble coûte seulement un tiers du prix de la licence VMware“.

Plusieurs questions se posent pour la partie “client”. Est-ce que l’offre de Microsoft se positionne comme une alternative à celle de Citrix ? Réponse: “Citrix est aussi un partenaire, je vous le rappelle. Notre offre, avec System Center notamment, se positionne “on top“.

Dans une des présentations, Microsoft explique ainsi sa démarche “virtualisation du poste client“, en partie d’origine Soft Green (les Virtual Terminal Services): “Nous dissocions: matériel/ système/applications /données, paramètres. Au sommet, avec App-V 4.5 (Application virtualization), il n’est pas nécessaire que les logiciels soient installés. Vous pouvez, par exemple disposer d’Office 2003 sur la machine et appeler Office 2007 en mode virtuel, comme un téléchargement ou un ‘streaming’ de l’application.” Dans la pratique, ce découpage doit permettre de simplifier les migrations de configurations, par exemple.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur