Microsoft Internet Explorer 8 plus tolérant avec ses concurrents

Logiciels

Microsoft n’impose plus Internet Explorer comme le navigateur par défaut du système. A condition d’avoir déjà choisi un navigateur concurrent par défaut.

Jusqu’à présent, quand vous installiez une nouvelle version d’Internet Explorer (ou réinstalliez l’application), celui-ci s’imposait comme navigateur par défaut de Windows. Ce n’est plus le cas depuis hier, mardi 11 août. A l’installation, IE8 proposera à l’utilisateur de garder son navigateur déjà installé comme butineur par défaut (Firefox par exemple) ou de préférer celui de Microsoft. Notons toutefois que si IE figure déjà comme le navigateur par défaut, l’option du navigateur principal n’est mystérieusement plus proposée. Ce qui risque de limiter la portée de l’initiative (comme si on n’avait pas le droit de changer d’avis…).

Saluons cependant l’évolution de l’éditeur qui se résout au fil des ans à accepter la concurrence grandissante. Cette nouvelle tolérance de Microsoft, mise en œuvre avec le bulletin mensuel de sécurité de l’éditeur, répond à plusieurs facteurs : notamment une volonté d’offrir plus de choix à ses clients et de jouer le jeu de la concurrence, particulièrement face à son principal concurrent Mozilla Firefox. Ce qui arachera au passage tous arguments sur l’avantage concurrentiel de Redmond dans la bouche de ses opposants.

Ouverture d’esprit par ailleurs probablement influencée par les poursuites de la Commission européenne sur l’hégémonie d’IE. Lesquelles ont poussé Microsoft à proposer un choix de navigateurs parmi les principaux du marché lors de l’installation de Windows 7. Une solution qui a d’ailleurs été saluée par les instances bruxelloises.

Le choix du navigateur par défaut changera-t-il pour autant la position de Microsoft sur le marché des browsers? A vérifier au cours des prochains mois. Selon StatCounter, IE, toutes version confondues, occupe environ 60 % du marché mondial en juillet contre 30 % pour Mozilla Firefox. Dans les détails, IE7 détient autour de 25 %, en déclin au profit d’IE8 qui gagne du terrain autour de 15 %.

Quant au vieillissant IE6, il conserve encore autour de 20 % des parts. Vieillissant mais pas encore à la retraite. Le navigateur introduit en 2001 avec Windows XP sera, théoriquement, supporté jusqu’en 2014 par Microsoft (comme le système qui l’embarque) au niveau des mises à jour de sécurité. Dans 5 ans, IE6 continuera-t-il de faire de l’ombre à ses successeurs?

statcounternavigateur200907.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur